Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Thierry de La Tour d’Artaise, PDG du Groupe SEB

Publié le

Entretien « Jouer la carte de l’innovation »

Thierry de La Tour d’Artaise, PDG du Groupe SEB © DR

L’industrie, malgré ce que certains annonçaient à la fin du siècle dernier, a toujours un rôle crucial à jouer dans l’économie du XXIème siècle, qui ne saurait être une économie exclusivement de services. Source d’émulation, elle fait coopérer des compétences et des profils très divers avec un objectif commun : innover. Un exemple : l’aspirateur Silence Force, que nous fabriquons à Vernon, est le fruit de plus de 3 ans de recherche des équipes de R&D, de marketing et de production. Cette coopération a donné lieu à 5 dépôts de brevets et au succès commercial que l’on sait.

L’existence de sites industriels sur notre territoire est fondamentale pour la dynamique d’innovation du Groupe, elle traduit également des choix en matière de responsabilité sociale. L’environnement de l’industrie a évoluée. Il y a dix ans, la logique du seul coût de production dominait les marchés. Elle a entrainé une forte délocalisation vers les pays à bas coût de production et la disparition d’emplois et de compétences dans certains domaines d’activités. Ce phénomène a été amplifié par l’évolution de l’Euro vis-à-vis du Dollar (de 0,85$ en 2001 à 1,55$ en 2008).

Aujourd’hui, certains de ces sous-traitants sont devenus des acteurs à part entière et des concurrents sur nos propres marchés. Parmi les facteurs clés de succès dans ce nouveau paysage concurrentiel : la capacité de satisfaire nos clients le mieux possible, le plus vite possible et avec l’empreinte carbone la plus faible possible.

Il faut transformer le fait d’avoir des sites industriels en France en avantage concurrentiel. Les entreprises françaises doivent être pragmatiques et ambitieuses, se concentrer sur les produits à forte valeur ajoutée, les secteurs rentables et savoir sortir des frontières hexagonales pour capter la croissance des nouveaux marchés et ceci bien sûr par l’innovation.

La France a une véritable histoire industrielle. Elle a su développer des savoir-faire et des compétences qui aujourd’hui lui permettent d’être un leader dans de nombreux secteurs comme l’aviation, le transport, le nucléaire, l’automobile, l’agro alimentaire et, ne l’oublions pas, le petit équipement de la maison .

Travailler dans l’industrie, c’est participer à une aventure humaine extrêmement riche.
L’industrie, c’est la diversité des métiers, des origines, des profils et des parcours. C’est aussi un fort esprit d’appartenance et le sens du travail d’équipe.

Travailler dans l’industrie demande une grande ouverture d’esprit et de se remettre en cause en permanence pour pouvoir jouer sur le terrain de jeu mondial tout en restant dans une logique de développement durable.

Pour défendre l’industrie, il faut développer les liens entre Recherche fondamentale et Recherche appliquée, développer les partenariats entre public et privé pour convertir nos découvertes en applications industrielles et commerciales. A ce titre, les pôles de compétences sont une initiative très pertinente. De même, le Crédit d’Impôt Recherche qui aide l’entreprise à investir dans la Recherche est une excellente idée.

Il faut mieux répartir les charges sociales qui aujourd’hui sont trop concentrées sur les salaires.
L’industrie souffre à tort d’une mauvaise image. Il faut la promouvoir auprès des jeunes, notamment dans le cadre de l’apprentissage. Nous ne valorisons pas assez les parcours professionnels que l’industrie offre aujourd’hui et qui sont extrêmement nombreux et divers.

 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle