Thierry Breton optimiste quant à la privatisation de GDF

Interrogé ce matin sur Europe 1 sur l'obtention d'une majorité au Parlement en septembre, lors du débat sur la privatisation de Gaz de France, le ministre de l'Economie et des finances a répondu "bien entendu, bien entendu".

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Thierry Breton optimiste quant à la privatisation de GDF
Le ministre a expliqué qu'il passait beaucoup de temps à rencontrer les députés à ce sujet. Il a argué que la fusion entre GdF et Suez permettrait de construire un leader européen armé pour une situation de quasi "guerre énergétique".
De nombreux députés de l'UMP ont fait connaître leur opposition à la baisse de la part de l'Etat au capital de GdF. Pour sa part, le gouvernement et particulièrement Bercy veut favoriser une fusion avec Suez, de manière à éviter que ce dernier soit acquis par le groupe énergétique italien Enel.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Energie
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes... Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS