Thierry Bolloré libéré de sa clause de non-concurrence par Renault

Thierry Bolloré, révoqué en octobre de son poste de directeur général de Renault, est libre de travailler dès maintenant chez un autre constructeur automobile, le conseil d'administration du groupe au losange ayant renoncé à exiger l'application de sa clause de non-concurrence.

Partager
Thierry Bolloré libéré de sa clause de non-concurrence par Renault
Thierry Bolloré (en photo), révoqué en octobre de son poste de directeur général de Renault, est libre de travailler dès maintenant chez un autre constructeur automobile, le conseil d'administration du groupe au losange ayant renoncé à exiger l'application de sa clause de non-concurrence. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

Il est libéré. Thierry Bolloré n'aura pas à respecter la clause de non-concurrence prévue dans son contrat, après son éviction de la direction de Renault. Il pourra donc potentiellement travailler pour un autre constructeur automobile.

Cette décision, annoncée dans un communiqué du conseil publié ce 12 novembre, s'inscrit dans le cadre des arrangements trouvés avec l'ancien numéro deux de Renault, un mois après son départ tonitruant. Une éviction destinée, selon le président du groupe Jean-Dominique Senard, à redonner un second souffle au constructeur français et à son alliance avec Nissan.

Pas de retraite chapeau

"S'agissant de l'engagement de non-concurrence souscrit par M. Thierry Bolloré le 3 avril 2019, le conseil d'administration a décidé de renoncer à son bénéfice", peut-on lire dans le communiqué. "Par conséquent, aucune contrepartie financière ne sera due à M.Thierry Bolloré." Du fait de son départ de Renault, l'ex-directeur général perd de son côté le bénéfice du régime de "retraite chapeau" en vigueur.

Au prorata de sa présence en 2019, Thierry Bolloré empoche un salaire fixe de 651 915 euros bruts, auquel pourront venir s'ajouter jusqu'à environ 814 900 euros de salaire variable. C'est l'assemblée générale de Renault, en 2020, qui déterminera dans quelle mesure l'ex-DG a atteint les critères de performance déterminant le montant de sa rémunération variable.

Dans le cadre de l'accord transactionnel conclu avec Thierry Bolloré, celui-ci conserve le bénéfice des actions de performance dues au titre de 2017 et 2018 et la possibilité d'exercer jusqu'à la fin 2020 les options d'achat d'actions dont il est titulaire. En contrepartie, il renonce à toute réclamation "au titre de ses fonctions et leur cessation".

Clotilde Delbos, qui lui a succédé comme directrice générale par intérim, conserve quant à elle son contrat de travail correspondant à ses fonctions de directrice financière "compte tenu des circonstances exceptionnelles et du caractère transitoire" de la situation. Son salaire fixe se monte à 528.671 euros, auxquels viennent s'ajouter 371.329 euros pour atteindre le montant de rémunération de 900.000 euros - hors variable - voté par les actionnaires pour chaque directeur général ou directrice général de Renault.

Avec Reuters (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS