The Machine, le futur de l'architecture informatique selon HP

Big data ? Cloud computing ? Des technologies bientôt obsolètes pour HP. Le groupe informatique a développé un type d'architecture informatique basé sur des technologies novatrices et pense tenir ainsi la clé d'une révolution. Son nom ? The Machine.

Partager
The Machine, le futur de l'architecture informatique selon HP

HP a vu le futur de l'informatique et il s'appelle "The Machine". Derrière ce nom obscur se cache une architecture pensée pour gérer les flux de données immenses qui existeront dans un futur proche. HP est persuadé que les modèles de gestion de données actuels, type Big data, ne seront plus viables à l'avenir, lorsque les données concernées auront atteint des tailles tellement grandes qu'elles ne pourront plus être regroupées en un seul endroit.

La solution ne sera alors plus de regrouper toutes les données dans le cloud, mais simplement d'interconnecter chaque source locale via le cloud et d'y indexer les données, obtenant ainsi un résultat équivalent, mais moins cher et plus efficace. Au cœur de cette architecture se trouve un datacenter du futur qui n'en est pas vraiment un. Sa structure atypique le rend difficile à décrire, et faute de lui avoir trouvé un nom commercial, c'est son nom de code que les ingénieurs de HP ont finalement gardé : The Machine.

UNE ARCHITECTURE ATYPIQUE

The Machine utilise des clusters de cœurs dédiés à des tâches spécifiques au lieu d'avoir quelques cœurs "à tout faire". Il emploie de plus des liens photoniques au lieu des connexions en cuivre traditionnelles, gagnant ainsi en débit et en économie d'énergie. Enfin, il est équipé de memristors (memory resistors), qui lui confèrent une mémoire unifiée, aussi rapide que de la RAM, mais capable de stocker des données de manière permanente, comme un disque dur. Ces technologies brevetées ont toutes été développées en interne au sein des HP Labs.

La combinaison de ces technologies produit un ordinateur capable de gérer des quantités de données bien plus importantes qu'un serveur classique, tout en consommant moins d'énergie. HP parle de performances six fois supérieures pour une consommation électrique 80 fois moins élevée. Toujours selon son concepteur, The Machine pourrait gérer 160 petaoctets de données en 250 nanosecondes. Et l'utilisation de technologies photoniques signifie également une plus grande flexibilité en matière de taille, qui va de réseaux immenses dépassant les capacités des super-ordinateurs actuels à de simples ordinateurs portables ou même des smartphones.

Pour accompagner ce hardware qui se veut révolutionnaire, HP développe son propre système d'exploitation. Une version modifiée d'Android, qui pourrait servir à une adaptation mobile, est également en projet. La technologie est encore en développement et HP ne compte pas lancer d'équipements basés sur The Machine avant 2018, mais sa confiance en son produit semble inébranlable, notamment en ce qui concerne son utilisation au cœur de l'Internet des objets, pour lequel elle est particulièrement bien adaptée.

Ci-dessous, une vidéo de présentation du concept :

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER L'hebdo de la techno

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles clés de l'innovation technologique

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Viande in vitro, végétal... Frédéric Wallet dresse le menu de demain

Dans ce nouvel épisode de « Demain dans nos assiettes », notre journaliste reçoit Frédéric Wallet. Chercheur à l'Inrae, il est l'auteur de Manger Demain, paru aux...

Écouter cet épisode

La fin du charbon en Moselle

La fin du charbon en Moselle

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Cécile Maillard nous emmène à Saint Avold, en Moselle, dans l'enceinte de l'une des trois dernières centrales à charbon de...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

VILLE DE CALLAC

Technicien des Services Techniques H/F

VILLE DE CALLAC - 31/03/2022 - CDD - CALLAC DE BRETAGNE

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

80 - MONTDIDIER

Etudes géotechniques pour la déconnexion de 25HA de surfaces actives du système de collecte de Montdidier en amont du DO13.

DATE DE REPONSE 20/06/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS