L'Usine Aéro

Thales vise une nouvelle hausse de sa rentabilité en 2013

, , ,

Publié le , mis à jour le 01/03/2013 À 07H17

Thales a dit, jeudi 28 février, viser une nouvelle hausse de son résultat opérationnel courant en 2013. Il table sur une légère croissance de ses prises de commandes, son exposition aux pays émergents devant compenser la morosité de la conjoncture en Europe.

Thales vise une nouvelle hausse de sa rentabilité en 2013

L'équipementier pour l'aéronautique, la défense et la sécurité, dont l'ex-patron de Vivendi Jean-Bernard Lévy a pris la tête juste avant Noël, s'attend à une hausse de 5% à 8% de son résultat opérationnel courant cette année à la faveur de nouveaux efforts pour améliorer ses performances.

Son chiffre d'affaires devrait stagner cette année, la croissance de ses activités civiles compensant tout juste le secteur de la défense, sous le coup de l'austérité budgétaire en Europe.

Thales a réalisé en 2012 un chiffre d'affaires de 14,158 milliards d'euros, en hausse de 9%, notamment sous l'effet de la consolidation du constructeur naval militaire DCNS pour la première fois dans ses comptes. En excluant cet impact, le chiffre d'affaires ressort en hausse de 1,5% et stagne à taux de change constant.

DCNS, dans lequel Thales a porté sa participation de 25% à 35% fin 2011, a également permis au groupe d'augmenter ses nouvelles commandes de 1%, alors qu'elles seraient ressorties en recul de 5% en excluant l'apport du constructeur naval militaire.

Le résultat opérationnel courant de Thales a progressé de 24% à 927 millions d'euros, donnant une marge améliorée de 0,8 point à 6,5%, tandis que son bénéfice net ajusté part du groupe ressort en hausse de 13% à 585 millions.

Les analystes attendaient en moyenne pour 2012 un chiffre d'affaires de 13,823 milliards d'euros, un bénéfice d'exploitation de 845 millions et un bénéfice net de 517 millions, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Thales, qui a pour principaux actionnaires l'Etat et Dassault Aviation avec 27% et 26% du capital respectivement, propose au titre de 2012 un dividende à 0,88 euro par action contre 0,78 pour 2011.

L'action a clôturé en hausse de 1,28% à 26,985 euros jeudi avant la publication de ces chiffres, donnant une capitalisation de 5,46 milliards. Elle a gagné 2,8% depuis le début de l'année après avoir pris 7,5% en 2012.

(Reuters, par Cyril Altmeyer)

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte