Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Thales va moderniser deux centres d'entraînement de l'armée de terre

Aurélie M'Bida , ,

Publié le

Thales a remporté le marché Cerbère pour la modernisation de l'instrumentation des centres d’entraînement en conditions réelles de l’armée de Terre. Ce programme positionne Thales comme un des leaders mondiaux des systèmes modernes de simulation et d'entraînement "live" au combat urbain et en terrain ouvert en faisant bénéficier ses clients d'une offre innovante et diversifiée.

Thales va moderniser deux centres d'entraînement de l'armée de terre © D.R./Thales

Le français Thales commence l'année tambour battant avec de l'armée ces dernières semaines. Après un important contrat signé avec la direction générale des armées en début de mois portant sur 35 systèmes de mini-drones de reconnaissance, c'est à présent un système de modernisation de l'instrumentation made in Thales, et baptisé "Cerbère", qui va être déployé sur les camps de Sissonne (Aisne) pour l’entrainement en zone urbaine et de Mailly-le-Camp (Marne) en terrain ouvert. Cerbère permettra aux sous-groupements tactiques inter-armes (SGTIA) de se préparer efficacement dans des conditions similaires à celles rencontrées en opération, a annoncé le groupe vendredi dernier.

Ce programme de simulation instrumentée pour l’entraînement en conditions réelles des forces terrestres offre la possibilité à  une armée moderne, dotée de moyens numérisés, de suivre et d’analyser toutes les phases d’engagement, a-t-il détaillé.

Un maximum de réalisme

Cerbère devrait permettre à l’armée de Terre "d’utiliser au mieux  la simulation, moyen incontournable aujourd'hui pour améliorer la formation et l’entraînement des forces, mais également leur préparation opérationnelle". Plus spécifiquement, le programme comprendra l’instrumentation de plus de 2 000 acteurs (fantassins, blindés, etc.). A Sissonne, l’infrastructure complète d’un village de combat est actuellement instrumentée, soit 300 bâtiments, permettant le suivi et l’analyse du combat à l’extérieur et l’intérieur des bâtiments. A Mailly-le-Camp, l’entraînement s’effectue sur un terrain ouvert de 120 km2.

Grâce à ce système, l’unité en centre d'entraînement sera équipée pour simuler les tirs et leurs effets avec : des émetteurs et des récepteurs laser, un système de localisation (au centimètre près dans les bâtiments), des communications haut débit permettant la remontée des positions et des engagements de façon quasi instantanée. Les effets visuels et sonores des combats seront par ailleurs rendus par une utilisation intensive de moyens pyrotechniques et de fumigènes, associés à des haut-parleurs pour les effets sonores. Combinés, ces dispositifs assureront un maximum de réalisme dans le rendu du champ de bataille et permettront aux troupes de ressentir le stress du combat dans des conditions très proches de leurs missions réelles. Et les superviseurs ne seront pas oubliés par le programme. Puisque Thales fournira également une infrastructure de communication dédiée, s'appuyant sur les dernières technologies de téléphonie mobile civile adaptés à ce système d'entraînement déployé en France, et qui garantit des échanges sécurisés.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle