L'Usine Aéro

Thales se rapproche de Nexter et se renforce dans DNCS

, , , ,

Publié le

A l’issue de son conseil d’administration le 15 décembre, le groupe français d’électronique de défense n’a pas tranché dans ses pourparlers avec le groupe Safran.

Thales se rapproche de Nexter et se renforce dans DNCS
Rapprochement en vue pour DCNS et Nexter.
© D.R. - DCNS

Thales et Nexter sont en discussions pour rapprocher leurs activités munitionnaires. L’objectif étant de conforter la place du groupe public d’armement Nexter dans l’industrie européenne de défense, explique Thales. Nexter est en passe "de jouer un rôle de premier plan au niveau international", précise le groupe français d’électronique de défense.

Dans le détail, le projet devrait consister à rapprocher au sein même de Nexter des filiales munitionnaires des deux groupes, Nexter Munitions et TDA Armements. Le groupe Thales devrait aussi prendre une participation minoritaire dans le capital de Nexter Systems. Les deux groupes devraient s’appuyer sur la complémentarité de leurs sites de production pour offrir une gamme complète de produits à leurs clients et accroître leur compétitivité.

Cette opération suit les souhaits souvent évoqués par Nexter d’un regroupement industriel nécessaire en France et en Europe dans le domaine. Le groupe Nexter compte plus de 2 700 salariés en dispose de 9 sites de production en France. Son chiffre d’affaires en 2010 était de 1,1 milliard d’euros. Un chiffre bien inférieur à celui de Thales qui atteignait alors les 13,1 milliards d’euros.

Dépasser les 25% dans DCNS

Mais le groupe Thales ne s’arrête pas là. Il annonce aussi qu’il va faire jouer son option de montée au capital de DCNS, valable jusqu’en mars 2012. Depuis son entrée dans le groupe à hauteur de 25% en 2007, le groupe n’a pas utilisé cette option. Pour l’heure, cette nouvelle prise de participation lui permet donc de détenir 35% du capital. Le groupe d’électronique de défense fait remarquer que "cette étape est importante pour la constitution d’alliances stratégiques dans le domaine naval en Europe".

L’opération doit comprendre une augmentation des droits de Thales dans la gouvernance de DNCS, ce qui permettra un renforcement de la coopération entre les deux groupes. "C'est un signal fort pour nos clients et c'est positif compte tenu de nos ambitions à l'international", selon un porte-parole de DCNS. La montée de Thales dans DCNS permet à l'Etat de réduire sa participation de 74% à 64% - les salariés possédant les 1% restants.

L’objectif de ce groupe est de doubler son chiffre d'affaires d'ici 2020 à 5 milliards d'euros. DCNS est un champion des exportations françaises dans le domaine de la défense. Il a notamment vendu des sous-marins à l'Inde, au Brésil, à la Malaisie et au Chili et est en passe de vendre des corvettes à la Malaisie.

Safran toujours en suspens

L'équipementier pour la défense, l'aérospatiale et la sécurité n'a en revanche pas évoqué un possible protocole d'accord avec Safran sur la création d'une coentreprise à parité à but commercial dans l'optronique et le rachat en commun des 20% d'Areva dans Sofradir, spécialiste des détecteurs à infrarouge.

Depuis plusieurs jours, les rumeurs allaient bon train dans ce sens notamment dans le milieu syndical. Selon l’une de ces sources, le conseil de Thales a bien avalisé le principe d’un protocole d’accord sur la montée de Thales et Safran de 40 à 50% dans Sofradir. Mais aucun détail n’a été donné par la direction.

Mais un accord n’est pas encore à l’ordre du jour semble-t-il. Une conséquence des longs mois de discussions sous pression de l’Etat, leur actionnaire commun, qui chercher à réduire les doublons et les frais dans le secteur de la défense.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte