Thales ravit les investisseurs avec son 1er semestre, malgré sa prudence

PARIS (Reuters) - Thales a déclaré mercredi que la croissance organique de son chiffre d'affaires 2019 devrait se situer dans le bas de sa fourchette de prévisions mais cette prudence n'inquiète pas les investisseurs, convaincus par les résultats semestriels du groupe français dont le titre flambe en Bourse de Paris.
Partager
Thales ravit les investisseurs avec son 1er semestre, malgré sa prudence
Thales a déclaré mercredi que la croissance organique de son chiffre d'affaires 2019 devrait se situer dans le bas de sa fourchette de prévisions mais cette prudence n'inquiète pas les investisseurs, convaincus par les résultats semestriels du groupe français dont le titre flambe en Bourse de Paris. /Photo prise le 22 mars 2019/REUTERS/Régis Duvignau

L'équipementier pour l'aérospatiale, la défense et la sécurité, qui a finalisé début avril le rachat de Gemalto pour 4,8 milliards d'euros, a confirmé ses objectifs financiers relevés en juin.

Il anticipe toujours un résultat opérationnel annuel compris entre 1,98 et 2,0 milliards d'euros et des prises de commandes 2019 "légèrement supérieures" à 18 milliards.

La croissance organique du chiffre d'affaires est toutefois désormais attendue dans le bas de la fourchette précédemment fixée entre 3% et 4%, en raison d'un repli estimé à 10% pour cette année du chiffre d'affaires de ses activités spatiales.

Cette évolution reflète notamment "l'attentisme prolongé des clients sur le marché des satellites de télécommunications commerciaux", précise Thales dans un communiqué.

Lors d'une conférence téléphonique, Patrice Caine, PDG du groupe, a déclaré que cet attentisme "s'explique de manière assez rationnelle par des évolutions technologiques très rapides", notant par exemple que les satellites devenaient de plus en plus puissants.

Mais il a ajouté que le marché des satellites de télécommunications commerciaux "devrait continuer de croître de l'ordre de 5% par an sur un horizon de dix ans" et que "les perspectives à long terme sur ce marché restent très favorables".

"BONNE VISIBILITÉ"

Patrice Caine a en outre réaffirmé que le groupe visait une croissance organique annuelle moyenne de 3% à 5% de son chiffre d'affaires sur la période 2018-2021 hors Gemalto, un objectif qui avait été fixé lors d'une journée investisseurs organisée en juin 2018.

Thales organisera le 3 octobre 2019 une nouvelle journée investisseurs au cours de laquelle il détaillera ses perspectives jusqu'en 2023.

"Nous avons une courbe bien jalonnée, 2019, 2021, 2023. Cela donnera une bonne visibilité sur cette période", a noté Patrice Caine.

Sur les six premiers mois de l'année, le bénéfice net, part du groupe, de Thales a augmenté de 22%, à 557 millions d'euros. Le résultat opérationnel (Ebit) a progressé de 8% (+4% en organique) à 820 millions d'euros, une croissance supérieure au consensus.

"Avec ce solide S1, il semble plus probable que le groupe sera en mesure de dépasser les attentes en 2019 malgré la crainte du contraire", prédit Credit Suisse.

Le chiffre d'affaires de Thales s'est établi à 8,2 milliards d'euros (+9,9% en publié, -0,5% en organique) sur le premier semestre et les prises de commandes ont atteint 7,0 milliards (+10%, -1% en organique).

Midcap Partners retient ainsi que Thales est parvenu à maintenir une croissance solide de son chiffre d'affaires et estime qu'il pourrait porter sa rentabilité à 11-11,5% en 2021.

Le titre Thales prenait 6,47% à 111,10 euros en fin de matinée à la Bourse de Paris, plus forte hausse du CAC 40, qui gagnait lui-même 1,04% au même moment.

(Benoit Van Overstraeten et Bertrand Boucey, édité par Marc Angrand et Patrick Vignal)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

AVRIL

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Détectez vos opportunités d’affaires

09 - DEPARTEMENT DE L'ARIEGE

Calibrage de l'accotement végétalisé sur la RD1 A

DATE DE REPONSE 18/02/2022

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS