Thales et Boeing : retenus par Londres pour un gros contrat militaire

Le groupe français d'électronique et l'avionneur américain ont été sélectionnés pour superviser un programme de construction de chars, estimé à plus de 80 milliards d'euros.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Thales et Boeing : retenus par Londres pour un gros contrat militaire
Une alliance lucrative. Le consortium formé par Thales et Boeing a été désigné vendredi, par le ministère britannique de la Défense, comme « compétiteur préféré » pour la supervision du plus important programme militaire du pays. Le consortium Boeing-Thales a été préféré à l'italien Finmeccanica qui s'était notamment allié aux britanniques BAE Systems et au missilier européen MBDA.

La plate-forme commune entre les filiales britanniques du groupe français d'électronique et de systèmes et l'avionneur américain a été sélectionnée comme l'unique candidat restant pour agir en tant qu'intégrateur SOSI (« system of systems integrator ») pour le programme Future Rapid Effect System (FRES).

Celui-ci porte sur la production de 3000 véhicules blindés de moyen tonnage, dotés de la capacité de communiquer entre eux et avec des satellites, des avions de chasse ou des navires. Leur livraison doit intervenir à partir de 2012.

« Il s'agit d'un excellente nouvelle », a déclaré Alex Dorrian, directeur général de Thales UK. « Thales et notre partenaire Boeing sont totalement impliqués à aider le ministère britannique de la Défense à faire de FRES un succès », a-t-il ajouté dans un communiqué.

« Notre équipe est basée sur les succès des deux sociétés dans la supervision de programmes complexes », a ajouté le responsable, citant notamment la gestion de chaînes d'approvisionnement complexes, les schémas d'intégration, l'innovation commerciale.

L'enthousiasme de la réaction est à la hauteur du montant du contrat. Si aucun chiffre n'a été révélé, l'appel d'offres séparé concernant le programme FRES, le plus important contrat militaire du Royaume-Uni, est estimé à 60 milliards de livres, soit 84 milliards d'euros... De quoi récupérer quelques milliards ici ou là !

Philippe Roger

Partager

NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS