Thales et Airbus fourniront un système de télécommunications militaires par satellite à la DGA

Les deux branches spatiales des entreprises européennes, Thales et Airbus, ont été choisies par la Direction générale de l’Armement pour fabriquer le système satellitaire de télécommunications militaires COMSAT NG. La mise en service des deux nouveaux satellites aura lieu à compter de 2021.

Partager


Chaque satellite de Thales et Airbus seront propusés électriquement (Crédits -Thales Alenia Space)

Deux firmes pour deux satellites. La Direction générale de l’Armement s’est tournée vers Thales Alenia Space (65% et mandataire) et Airbus Defence and Space (35%) pour concevoir les deux satellites qui formeront COMSAT NG. Prévu pour succéder au système Syracuse III, ce système de télécommunications militaires devrait fournir, en plus de la communication en bande X du système précédent, de nouvelles capacités haut-débit en bande militaire Ka.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Un travail partagé

"Après avoir mené à bien les études de définition, les experts d’Airbus Defence and Space ont choisi de proposer au ministère de la Défense, pour la première fois, un satellite à propulsion électrique, dont nous sommes le spécialiste reconnu partout dans le monde", a déclaré François Auque, Président d’Airbus and Space France. Chaque entreprise réalisera un satellite à partir des versions tout électrique de ses plates-formes. Ainsi, Thales utilisera une plate-forme Spacebus Neo, et Airbus travaillera à partir d’une plate-forme Eurostar 3000. La fabrication de la charge utile des deux engins sera partagée entre les deux sociétés.

L'utilisation de satellites à propulsion éléctrique aura deux avantages. Premièrement, avec l'électricité plus besoin du carburant, qui représente les deux tiers de la masse totale d'un satellite. Or, c'est le poids d'un satellite qui conditionne le coût de son lancement. Deuxièmement, sans carburant, le gain de place permet d'embarquer une capacité de charge utile plus imposante, et donc plus performante.

Le contrat comprend également un important volet sol avec la réalisation du segment sol de contrôle et de mission, basé principalement sur les solutions Space Ops de Thales Alenia Space, la rénovation des stations métropolitaines et une phase d’exploitation et de maintenance sur 17 années, soit la durée de vie estimée des satellites. Le système COMSAT NG sera opérationnel à compter de 2021.

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER Aéro et Défense
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS