Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Aéro

Thales et Airbus fourniront un système de télécommunications militaires par satellite à la DGA

Pierre Monnier , , , ,

Publié le

Les deux branches spatiales des entreprises européennes, Thales et Airbus, ont été choisies par la Direction générale de l’Armement pour fabriquer le système satellitaire de télécommunications militaires COMSAT NG. La mise en service des deux nouveaux satellites aura lieu à compter de 2021.


Chaque satellite de Thales et Airbus seront propusés électriquement (Crédits -Thales Alenia Space)

Deux firmes pour deux satellites. La Direction générale de l’Armement s’est tournée vers Thales Alenia Space (65% et mandataire) et Airbus Defence and Space (35%) pour concevoir les deux satellites qui formeront COMSAT NG. Prévu pour succéder au système Syracuse III, ce système de télécommunications militaires devrait fournir, en plus de la communication en bande X du système précédent, de nouvelles capacités haut-débit en bande militaire Ka.

Un travail partagé

"Après avoir mené à bien les études de définition, les experts d’Airbus Defence and Space ont choisi de proposer au ministère de la Défense, pour la première fois, un satellite à propulsion électrique, dont nous sommes le spécialiste reconnu partout dans le monde", a déclaré François Auque, Président d’Airbus and Space France. Chaque entreprise réalisera un satellite à partir des versions tout électrique de ses plates-formes. Ainsi, Thales utilisera une plate-forme Spacebus Neo, et Airbus travaillera à partir d’une plate-forme Eurostar 3000. La fabrication de la charge utile des deux engins sera partagée entre les deux sociétés.

L'utilisation de satellites à propulsion éléctrique aura deux avantages. Premièrement, avec l'électricité plus besoin du carburant, qui représente les deux tiers de la masse totale d'un satellite. Or, c'est le poids d'un satellite qui conditionne le coût de son lancement. Deuxièmement, sans carburant, le gain de place permet d'embarquer une capacité de charge utile plus imposante, et donc plus performante.

Le contrat comprend également un important volet sol avec la réalisation du segment sol de contrôle et de mission, basé principalement sur les solutions Space Ops de Thales Alenia Space, la rénovation des stations métropolitaines et une phase d’exploitation et de maintenance sur 17 années, soit la durée de vie estimée des satellites. Le système COMSAT NG sera opérationnel à compter de 2021.

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

25/12/2015 - 19h10 -

Vous faites de la désinformation dans votre article: Airbus est un consortium européen et non une entreprise française à ce que je sache.
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle