L'Usine Aéro

Thales développe son offre de radars dans le maritime

,

Publié le

Thales développe son offre de radars dans le maritime © Thales

Coastwatcher 10 : premier contrat avec le pôle Mer PACA. Issu de la coopération entre Thales et l’électronicien maritime japonais Furuno, le radar de surveillance côtière est sélectionné dans le cadre du projet Secmar comme senseur avancé d’un système de sécurité des biens, des personnes et des installations dans les zones maritimes sensibles. Ainsi, le Coastwatcher 10 équipera, en liaison avec des capteurs optiques et acoustiques, le terminal pétrolier du port autonome de Marseille, à compter de l’année prochaine.
Mené par le pôle de compétitivité Mer PACA, le projet Secmar consiste à développer un système intégré destiné à la protection des ports (civils ou militaires) et des infrastructures critiques. Via des senseurs multiples (radar, sonar, caméra), ce système doit permettre la détection et l’identification de menaces asymétriques dans un environnement portuaire dense.
Doté d’un algorithme breveté de traitement cinématique, le radar Coastwatcher 10 a été conçu spécifiquement pour la détection et le suivi, à courte et moyenne portée, de petites cibles de surface (kayak, jet ski…). Il a terminé sa dernière campagne de tests en juin dernier à Brest.

Partenariat avec l’Onera sur un nouveau radar à ondes de surface. Collaborant déjà dans les capteurs et les systèmes de détection, les deux partenaires mettent en commun leurs compétences scientifiques, techniques et commerciales pour exporter le Coastwatcher 200. Produit développé exclusivement par l’Onera, ce nouveau radar de surveillance côtière « offre des performances nettement supérieures aux radars à ondes de surface existants ». Grâce à ses capacités de détection au-delà de l’horizon, le Coastwatcher 200 cible la surveillance de larges zones maritimes comme les Zones économiques exclusives (ZEE), qui ont récemment été étendues à 200 miles nautiques des côtes.
Pour le premier centre français de recherche aérospatiale (2 000 salariés, 202 M€ de contrats de recherche en 2008), il s’agit de valoriser commercialement le savoir-faire acquis en vingt ans de recherches et d’expériences sur les radars en bandes basses. De son côté, Thales veut proposer rapidement au marché de la surveillance côtière un radar à ondes de surface adapté et éprouvé à la détection de cibles.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Nous suivre

 
 

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte