Thales confirme ses objectifs 2021 malgré des revenus en baisse au T3

par Tim Hepher
Partager
TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Thales confirme ses objectifs 2021 malgré des revenus en baisse au T3
Thales a reconfirmé mardi l'ensemble de ses objectifs financiers 2021 malgré une baisse organique de 1,4% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, qui s'explique par la comparaison avec le rebond d'activité à la sortie du premier confinement lié à la pandémie de COVID-19 il y a un an. /Photo d'archives/REUTERS/Regis Duvignau

PARIS (Reuters) - Thales a reconfirmé mardi l'ensemble de ses objectifs financiers 2021 malgré une baisse organique de 1,4% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre, qui s'explique par la comparaison avec le rebond d'activité à la sortie du premier confinement lié à la pandémie de COVID-19 il y a un an.

Le fabricant de radars pour avions de chasse, de tours de contrôle aérien ou encore de systèmes d'identification biométrique a fait état d'une hausse de 9% de ses prises de commandes trimestrielles à périmètre et taux de change constants, portée par les satellites et le rebond partiel du trafic aérien.

La reprise progressive du trafic aérien domestique et moyen-courrier a contribué à une hausse de 4% du chiffre d'affaires du secteur Aérospatial au troisième trimestre, le secteur Identité & Sécurité numériques profitant dans le même temps de l'augmentation du nombre de voyageurs.

"Pour le long courrier, le redressement est beaucoup plus long", a déclaré le directeur financier de Thales, Pascal Bouchiat, à des journalistes.

Le chiffre d'affaires de Thales a baissé de 1,4% au T3, à 3,555 milliards d'euros, souffrant de la comparaison avec le rattrapage d'activité pendant la même période en 2020, tandis que les nouvelles commandes ont progressé de 9% à périmètres constants, à 2,992 milliards d'euros.

Thales a indiqué poursuivre la cession de son activité de signalisation ferroviaire ("Ground Transportation Systems"), pour laquelle la société a annoncé en août être entrée en négociations exclusives avec le japonais Hitachi Rail pour une valeur d'entreprise estimée à 1,66 milliard d'euros.

PAS D'IMPACT DES SOUS-MARINS

"Ce mouvement stratégique important va nous permettre de nous concentrer sur le développement de 3 grandes activités en croissance à long-terme et dans lesquelles Thales dispose d'un leadership mondial: l'Aérospatial, la Défense & Sécurité et l'Identité & la Sécurité numériques", déclare le PDG de Thales, Patrice Caine, dans un communiqué.

Le groupe, qui espère conclure l'opération de cession au premier trimestre 2022, précise que tous les chiffres présentés pour 2020 et 2021 excluent de ce fait l'activité Transport.

Thales a confirmé ses objectifs d'un chiffre d'affaires 2021 compris entre 15,8 et 16,3 milliards d'euros, dans son nouveau périmètre, et d'une marge d'EBIT comprise entre 9,8% et 10,3%.

Le géant des technologies, qui est actionnaire à 35% de Naval Group, répète par ailleurs dans son communiqué qu'il n'anticipe pas d'impact financier significatif lié à l'annulation de la commande de 12 sous-marins français par l'Australie, annoncée le mois dernier, au profit d'une alliance avec les Etats-Unis et le Royaume-Uni.

Pascal Bouchiat a jugé prématuré de spéculer sur le rôle qui pourrait revenir à Thales dans le nouveau contrat, grâce à sa présence au Royaume-Uni.

Il est "beaucoup trop tôt" pour se demander "à quoi va ressembler un nouveau contrat sur ces sous-marins (ou) dans quelles conditions est-ce que notre activité anglaise pourrait en faire partie", a-t-il souligné.

Le directeur financier a dit ne pas prévoir de perturbations majeures des chaînes d'approvisionnement, même si la pénurie actuelle de semi-conducteurs a coûté au groupe un manque à gagner de quelque 20 à 30 millions d'euros qu'il espère rattraper au dernier trimestre 2021.

(Version française Tangi Salaün, édité par Jean Terzian)

Sujets associés

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

La mobilité de demain selon Clotide Delbos et Christel Bories

Lors des Assises de l'industrie 2021 organisées par L'Usine Nouvelle, Clotilde Delbos, directrice générale adjointe de Renault et DG de Mobilize (marque du groupe au losange) et Christel Bories,...

Écouter cet épisode

Une bête curieuse

Une bête curieuse

Nouveau

Dans cet épisode d'Industry Story, Guillaume Dessaix nous raconte le parcours de Temple Grandin.  Autiste, experte en psychologie des animaux, ingénieure, chef d’entreprise... Temple Grandin...

Écouter cet épisode

François Alu, danseur... et coach en entreprise

François Alu, danseur... et coach en entreprise

Dans le nouveau podcast Inspiration, François Alu, premier danseur de ballet de l'Opéra de Paris répond aux questions de Christophe Bys. Une interview réalisée à l'occasion...

Écouter cet épisode

L'innovation selon le patron de Valeo

L'innovation selon le patron de Valeo

Jacques Aschenbroich, le PDG de Valeo, était présent aux Assises de l'Industrie organisées par L'Usine Nouvelle. Le dirigeant du groupe français, spécialiste des systèmes...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Recherche le contact d'un décideur ou d'une entreprise industrielle

NAVAL GROUP

+ 77 000 Décideurs

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 25/11/2021 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS