Thales Alenia Space va investir 8 millions d'euros sur son site cannois

Pour faire face à un plan de charge bien fourni, l’entreprise améliore son site de Cannes-la-Bocca (Alpes-Maritimes).

Partager

Thales Alenia Space va investir 8 millions d'euros sur son site cannois
Salle de montage et test satellite sur le site TAS de Cannes

Thales Alenia Space a engrangé quatre nouveaux contrats majeurs en 2012 et a assuré douze lancements. Cela représenterait un chiffre d'affaires de plus de deux milliards d'euros en 2012 (2,1 milliards en 2011). Et rien qu'en 2013, les ingénieurs azuréens vont plancher sur trois contrats majeurs et l'intégration de quinze satellites. Dont ceux du nouveau système Meteosat. Le carnet actuel prévoit la livraison de six satellites météo, et la préparation de trois satellites de télécommunications. Et cette bonne activité a des conséquences pour son établissement cannois où travaillent près de 2 050 salariés plus 500 en sous-traitance.

Thales Alenia Space va investir 8 millions d'euros dans l’amélioration de son outil de production et notamment la capacité d’intégration de ses salles blanches en simplifiant le processus industriel d’assemblage et de test panneaux solaires à proximité des satellites. Le site a également recruté une cinquantaine de salariés en 2012, pour les deux tiers des ingénieurs. De nouvelles embauches sont prévues en 2013.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le marché des satellites d’observation, d’exploration spatiale, de navigation et de télécommunications est porteur. Depuis 2007, TAS a embauché 700 salariés dans ses établissements de Cannes et Toulouse (Haute-Garonne). Un marché tiré également par le fait que 50 chaînes de télévision se créent chaque mois dans le monde réclamant de plus en plus de bande passante avec la haute définition et demain la 3 D via les satellites.

Malgré la concurrence, le site cannois est toujours en piste pour de nouveaux contrats comme ceux avec les pays émergents tel le Turkmenistan ou ce client américain qui a commandé douze satellites afin de couvrir les besoins en internet de l’Afrique subsaharienne. Le russe Gasprom envisage de s’adresser à Thales pour relier l’ensemble de ses hommes disséminés en Sibérie et dans toutes ces régions polaires via un système de satellites de communication et de télédiffusion.

Les voyants sont en tout cas au vert. "Reste la concurrence américaine, plus forte ces dernières années, et l'émergence d'un marché chinois à surveiller", tempère Pierre Bénard, directeur de l’établissement cannois.

Thales Alenia Space, société franco-italienne détenue à 67 % par Thales et à 33 % par l’italien Finmeccanica, dont le siège social international est à Cannes, emploie 7 500 collaborateurs en France, en Italie, en Belgique, en Allemagne et aux Etats-Unis. C’est un des leaders mondiaux pour la conception et la réalisation de satellites de télécommunication, de navigation, de météorologie et d’environnement, pour la défense et la sécurité, l’observation et les sciences.

Michel Bovas

Michel Bovas (Alpes-Maritimes) Correspondant Nice Côte d’Azur
Michel Bovas (Alpes-Maritimes)

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS