Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Thai Beverage s'offre le brasseur vietnamien Sabeco

Publié le

par Mai Nguyen et Anshuman Daga

Thai Beverage s'offre le brasseur vietnamien Sabeco
Thai Beverage est le seul candidat a avoir soumis une offre d'achat de la totalité des actions proposées par l'Etat vietnamien dans le cadre de la privatisation pour un montant de près de cinq milliards de dollars de Sabeco, le premier brasseur du pays. /Photo prise le 23 juin 2017/REUTERS/Kham
© Nguyen Huy Kham

HANOÏ/SINGAPOUR (Reuters) - Thai Beverage a remporté les enchères sur la participation de 54% dans Sabeco cédée par l'Etat vietnamien pour un montant de 4,84 milliards de dollars (4,10 milliards d'euros) dans le cadre de la privatisation du premier brasseur du pays.

La jeunesse de la population vietnamienne et une économie en plein essor étaient censées faire de Saigon Beer Alcohol Beverage Corporation (Sabeco) un actif intéressant pour les brasseurs internationaux désireux de se développer en Asie du Sud-Est, mais un prix minimum élevé et le plafonnement de la participation imposé aux investisseurs étrangers ont découragé les acquéreurs potentiels.

Vietnam Beverage, filiale locale de Thai Beverage, est ressortie finalement lundi comme le seul candidat au rachat de Sabeco, les groupes internationaux s'étant tenus à l'écart des enchères.

Dans un avis publié à la Bourse de Singapour dimanche soir, Thai Beverage avait déclaré que sa filiale avait envoyé le formulaire d'inscription pour participer à l'appel d'offres.

Vietnam Beverage est la propriété de Vietnam F&B Alliance Investment Company, société détenue à 49% par BeerCo Limited, une filiale indirecte mais détenue à 100% par Thai Beverage, selon les documents officiels des sociétés concernées.

Le gouvernement a fixé un prix de vente minimum de 320.000 dongs (11,97 euros) par action pour Saigon Beer Alcohol Beverage Corporation (Sabeco), dont le cours de Bourse a presque triplé à 309.200 dongs depuis sa première cotation il y a un an.

"Nous voyons cela comme un exemple de procédure de titrisation réussie", a commenté Fiachra Mac Cana, directeur d'études chez Ho Chi Minh City Securities. "Les sommes en jeu sont énormes et c'est aussi une bonne nouvelle pour les finances de l'Etat en fin d'année".

Des sources avaient dit à Reuters au début du mois que Thai Bev, contrôlé par le magnat Charoen Sirivadhanabhakdi, apparaissait comme un candidat bien placé car il connaissait bien le système vietnamien et voyait en Sabeco la clé de son développement en dehors de son marché intérieur.

DÉCALAGE

La participation des groupes étrangers dans cette adjudication était plafonnée à 39%, 10% du capital du brasseur étant déjà aux mains de non résidents, dont 5% détenus par le néerlandais Heineken. Les candidats locaux pouvaient en revanche acquérir une participation majoritaire allant jusqu'à 54%.

Citant des sources proches du dossier, Reuters avait rapporté le 10 décembre que des grands brasseurs comme Thai Beverage, Anheuser-Busch InBev, Kirin Holdings, Asahi Group Holdings et San Miguel étaient intéressés par Sabeco.

"Il y a un décalage entre ce que le gouvernement veut réaliser et la manière dont les brasseurs internationaux perçoivent cette vente aux enchères", a déclaré une source proche du dossier.

"Lors d'une enchère traditionnelle, les candidats savent à l'avance quelle participation ils vont détenir au final et enchérissent en conséquence", a expliqué la source.

Contrairement aux ventes aux enchères sur les marchés développés, où les candidats en lice sont éliminés au fur et à mesure des différents tours et où les offres peuvent être ajustées, dans le cas de Sabeco, les investisseurs devaient soumettre dans une enveloppe scellée une offre unique pour un nombre spécifique d'actions suivant des enchères à un seul tour.

Sur la base du prix minimum demandé par le gouvernement pour une participation de 54%, le PER de Sabeco est de l'ordre de 36, alors qu'il tourne autour de 15 pour certains des plus grands brasseurs de la planète, selon des données de Reuters.

(avec Chayut Setboonsarng à Bangkok; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services.
En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

En savoir plus