Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

TGV marocain : l'ONCF mise sur une ouverture de ligne fin 2017, début 2018

Romain Lambic

Publié le

La construction de la Ligne à grande vitesse Tanger-Kenitra a pris du retard, c'est ce qu'a confirmé Mohamed Rabie Khlie, le directeur général de l'ONCF, lors d'une conférence de presse. Il espère la mise en service de cette livraison TGV début 2018, au plus tard.

TGV marocain : l'ONCF mise sur une ouverture de ligne fin 2017, début 2018
Les premières rames TGV ont débarquées à Tanger le 29 juin mais devront attendre 2018 avant d'être utilisées. ©ONCF

Son intervention était attendue. Mohamed Rabie Khlie, le patron de l'Office national des chemins de fer a tiré le bilan des activités de son entreprise en 2014 lors d'une conférence de presse ce 1er juillet. Il a fait l'état des lieux de la construction de la nouvelle ligne à grande vitesse. "Le taux d'avancement physique de la construction de la ligne est de 70%", explique-t-il, confirmant le retard des travaux de ce tronçon ferroviaire.

La livraison et la mise en service de la ligne étaient initialement prévues en 2015 puis en 2016. Le directeur de l'ONCF espère maintenant le lancement commercial de cette ligne à la fin de l'année 2017 ou, au plus tard, au premier trimestre 2018, alors que les premières rames de TGV ont débarquées lundi dernier au port de Tanger-Med. Il promet également une tarification des billets adaptée au public marocain et une qualité du service des trains.

Lors de cette conférence de presse, le patron des chemins de fer marocains a dressé le bilan de l'année 2014. Il s'est dit "satisfait" des résultats de l'exercice écoulé, soulignant la capacité de l'ONCF "à obtenir des résultats positifs dépassant les objectifs tracés par le contrat programme qui le lie à l'État."

39,5 millions de passagers transportés en 2014

En 2014, "l'ONCF a transporté plus de 39,5 millions de passagers, soit 4% de plus par rapport à l'année 2013", explique Mohamed Rabie Khlie, qui présente un chiffre d'affaires de 1,45 milliard de dirhams (1 000 dirhams = 92 euros). À titre de rappel, l'office des chemins de fers avait transporté 18 millions de voyageurs en 2004.

Mohamed Rabie Khlie a estimé à 70% l'état d'avancement physique de la modernisation du réseau existant, incluant notamment "le doublement complet de la ligne Settat-Marrakech, le renforcement des installations de sécurité et la construction de nouvelles gares."

Pour le transport commercial, il annonce que le volume de marchandises acheminées a été de 34,6 tonnes pour un chiffre d'affaires de 2,13 milliards de dirhams.

Résultats en hausse
En 2014, l'ONCF a réalisé un chiffre d'affaires de 3,6 milliards de dirhams (+1%). L'entreprise a dégagé un excédent brut d'exploitation de 1,6 milliard de dirhams (+4%) et une capacité d'autofinancement d'environ 1,1 milliard de dirhams (+7%). Ses investissements en 2014 se sont chiffrés à 6 milliards de dirhams.

 

Enfin, le directeur général de l'ONCF a présenté le Plan été 2015, qui prévoit d'améliorer la qualité des voyages, tant sur la ponctualité que sur le confort et l'information en vue du départ massif en vacances des usagers marocains.

Sollicité sur les nombreuses perturbations rencontrées par les usagers de l'ONCF, Mohamed Rabie Khlie avance "l'évolution exponentielle du trafic ferroviaire" comme principale raison. Selon lui, le taux de ponctualité des trains était de 78% en 2014.

À titre de comparaison, la ponctualité des trains en Île-de-France s'élevait à 90% en 2013, selon la SNCF.

Pour dénoncer les retards cumulés par l'ONCF, des usagers ont récemment créé une page Facebook, atteignant déjà 12 000 abonnés.

Romain Lambic

Les faits marquants de l'ONCF en 2014
Sur le précédent exercice, l'Office national des chemins de fers a lancé le projet de doublement complet de la voie entre Settat et Marrakch, inauguré le complexe ferroviaire de Casa-Port, inaguré la nouvelle gare ferroviaire du Centre Tertiaire Intermodal du port Tanger-Med et présenté la consistance de la plateforme logistique Casa "MITA" (1ère tranche), qui s'inscrit dans le cadre de la stratégie nationale de la compétitivité logistique.

 

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle