TextileDufour-Schaeffer, un nouveau groupe se dessineLa reprise de l'alsacien Schaeffer par le nordiste Dufour donne naissance à un nouvel ensemble textile de plus de 1milliard de francs. Elle permet à Dufour d'élargir ses activités.

Partager

Textile

Dufour-Schaeffer, un nouveau groupe se dessine

La reprise de l'alsacien Schaeffer par le nordiste Dufour donne naissance à un nouvel ensemble textile de plus de 1milliard de francs. Elle permet à Dufour d'élargir ses activités.



Plus de 1milliard de francs de chiffre d'affaires: c'est ce que pèse le nouveau groupe textile fondé début août avec la reprise par Dufour de 96% du capital de l'alsacien Schaeffer. Au terme de plusieurs mois d'incertitude, le groupe nordiste a donc réussi son OPA après le retrait de l'offre de Joèl Picard début juillet et la décision de Zuber, actionnaire de Schaeffer, d'apporter finalement ses titres à Dufour. Spécialisé notamment dans la teinture-impression, Schaeffer (522millions de francs de chiffre d'affaires) permet à Dufour (430millions de chiffre d'affaires), spécialisé dans le tissage-filature, de compléter ses activités en les développant vers l'aval de la filière textile. Aux quatre unités de filature de Dufour en France et à ses deux unités de tissage viennent donc s'ajouter le tissage Emmanuel Lang, spécialisé dans le tissé-teint, ainsi que trois unités de teinture-impression pour les grandes largeurs et l'habillement: TBC, la SIPP et Steinheil.

Des complémentarités géographiques

"Il n'est pas dans notre politique de rendre obligatoire l'utilisation des outils de groupe. Nous ne voulons pas fausser le jeu du marché. Mais nous mettrons les différents acteurs en relation", explique René Dufour, président de Dufour, qui reconnaît : "Les synergies entre les deux groupes sont plus nombreuses que nous le pensions au départ." Dufour et Schaeffer ne sont pas seulement complémentaires dans l'Hexagone. Ils se retrouvent également sur le continent africain. Dufour est présent en Afrique du Sud et au Sénégal dans des unités de doublure, de tissage et de filature. Schaeffer a des participations au Bénin et en Côte-d'Ivoire dans des unités de filature et d'impression. Devant les 6 millions de francs de pertes affichées par Schaeffer l'an dernier, Dufour est décidé à lancer "une chasse au gaspi". René Dufour compte bien faire évoluer les mentalités dans ses nouvelles unités et introduire des notions de tiers temps groupe. "Les gens doivent se rencontrer régulièrement pour réfléchir ensemble à des idées nouvelles. Il ne doit pas y avoir de concurrence entre les outils internes du groupe", insiste le P-DG, qui compte mettre en place une équipe de direction unique pour les deux ensembles. A terme, la nouvelle entité pourrait ne conserver que le nom de Schaeffer. Coté en Bourse, l'alsacien est plus connu.

Juliette Ghiulamila

USINE NOUVELLE - N°2469 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS