Textile : Janisset trouve de nouveaux usages pour ses sangles

Grâce à la mise au point d'un nouveau procédé de fabrication, Tissages Janisset, PMI spécialisée dans la fabrication de sangles et d'épaulières, diversifie ses débouchés.

Partager

Pour Janisset SA, être leader mondial dans la fabrication de dragonnes de bâtons de ski, avec une production de 20 000 unités par jour, n'était pas une fin en soi. Pour se diversifier, cette PMI, établie à Monistrol-sur-Loire (Haute-Loire) et employant 35 personnes, s'est appuyée sur la mise au point d'un nouveau procédé de fabrication.

Avantage principal de cette nouvelle technique : tous les stades traditionnels de fabrication de sangles sont réunis sur une seule ligne de production. Traditionnellement, l'obtention d'une sangle finie passe par une filière de fabrication textile et plastique qui implique plusieurs intertervenants : achat de fil fabriqué à partir de granulés plastiques, puis tissage, vente de la sangle à des transformateurs qui achètent alors des boucles pour les coudre. " Notre idée de départ a été de réunir ces trois métiers sur une seule chaîne, de la fabrication des fils à partir de granulés plastiques jusqu'au produit fini avec surmoulage automatique des boucles sur sangle ", explique Franck Janisset, P-DG de l'entreprise. Résultat : des coûts de production plus bas, une cadence de fabrication accélérée et des délais de livraison beaucoup plus courts. L'entreprise est ainsi parvenue progressivement à fabriquer des sangles ou épaulières pour des domaines aussi divers que le scolaire (bretelles de cartable...), la puériculture (sangles pour porter les bébés), les bagages (poignées de valise, sangles de sac à dos...), les équipements de jardinage, les pièces techniques dans l'électroménager, jusqu'à concevoir des ensembles de portage en bandoulière de missiles antichars. Le développement de ce procédé unique de fabrication automatique, sans cesse amélioré depuis trois ans dans le cadre d'un programme d'innovation soutenu par l'Anvar, lui permet d'évoluer vers de nouveaux produits dérivés qui voient le jour régulièrement. Ainsi, la PMI est aujourd'hui la première au monde à savoir tisser des sangles avec une variation de largeur de l'ordre de 50 millimètres qui dépassent largement les variations habituelles (de 15 à 30 millimètres). Adaptés à un nouveau secteur, l'alpinisme, ces nouveaux produits pour baudriers de montagne ou harnais de sécurité apportent un confort plus important et une meilleure répartition des forces. Autre nouveauté visée dès janvier 1997 : la fabrication de fil polyamide de haute ténacité, teint en multiples couleurs dans la masse. Une innovation originale pour un type de fil qui n'était fabriqué jusqu'ici qu'en noir ou en écru par les industriels spécialisés. Ce renouvellement technologique, qui a nécessité un investissement de 12 millions de francs en trois ans, a permis à l'entreprise de porter, au cours de la même période, son chiffre d'affaires de 15 à 25 millions de francs pour une production vendue à 65 % à l'exportation.

USINE NOUVELLE N°2569

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS