Textile et pièces auto, stars de la contrefaçon

L'industrie textile est toujours "la plus touchée" par la contrefaçon en France. Quant aux fausses pièces automobiles, leur nombre explose dans le monde. C'est ce que rapporte mardi une étude "multi-sources" de l'Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP).

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Textile et pièces auto, stars de la contrefaçon

L'observatoire, qui est sous la tutelle du Premier ministre, s'est basé sur des chiffres et statistiques de la police, de la gendarmerie, des douanes ou la direction des fraudes (DGCCRF). Première sur le podium, l'industrie textile, avec "plus du quart des saisies effectuées par les douanes". Suivent les contrefaçons de jeux, jouets, maroquinerie, bijoux et parfums. Plus de la moitié des produits saisis vient d'Asie, la plupart de Chine, toujours selon les douanes, relève encore l'étude.

L'ONDRP relève que "toutes les contrefaçons sont dangereuses" mais que "d'autres comportent plus de risques comme les pièces automobiles". Celles-ci ont crû de manière exponentielle selon l'Organisation mondiale des douanes (OMD). Ainsi leur nombre a été "multiplié par 66 entre 2008 et 2009" tandis que les faux médicaments ont baissé de 7%, 70% étant des copies de Viagra.

Pour les autres types de contrefaçon, dite "immatérielle", l'ONDRP livre le chiffres de Business Software Alliance (BSA). Cet organisme estime que 39% des logiciels déployés en France en 2010 "ne sont pas munis d'une licence" pour une valeur commerciale estimée à 2,5 milliards de dollars. Montant moyen des amendes prononcées lors des condamnations en France ? "924 euros", indique l'ONDRP.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS