Economie

Textile : Chargeurs résiste bien à la crise

Publié le

Le groupe textile français, numéro mondial de la laine, a réussi à augmenter son chiffre d'affaires 2001 de 2,6 %, à 1,23 milliard d'euros, malgré un plongeon de 6,4 % au dernier trimestre dû aux attentats du 11 septembre. Par ailleurs, Chargeurs a limité le recul de son résultat net à 11 %, avec 47 millions d'euros, et a maintenu son résultat opérationnel à 78 millions d'euros.

« L'année a été l'une des plus secouées que nous ayons connue ; donc nous sommes assez satisfaits », a commenté Eduardo Malone, Pdg de Chargeurs, qui détient à titre personnel 17,2 % du capital du groupe.

Dans les quatre métiers de Chargeurs, la laine, les tissus, l'entoilage et les films de protection, on observe une constante : des ventes soit en léger recul, soit stables, et surtout, des efforts de productivité et de réduction de coût qui ont permis au groupe de limiter les dégâts.

Pour 2002, le patron de Chargeurs estime que le pire est passé et qu'une reprise va intervenir à partie du deuxième semestre. Les stocks, au plus bas historiquement, sont en train de se reconstituer. Les prix de la laine qui ont flambé pour atteindre leur point le plus élevé depuis dix ans, devraient redescendre dans les mois qui viennent.

Guillaume LECOMPTE-BOINET

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte