Teva supprime 25% de ses effectifs et suspend le dividende

TEL AVIV (Reuters) - Teva Pharmaceutical Industries, premier fabricant mondial de médicaments génériques, prévoit de réduire ses effectifs d'un quart et de suspendre le dividende sur les actions ordinaires dans le cadre d'une restructuration très attendue destinée à réduire son énorme dette.

Partager

Teva supprime 25% de ses effectifs et suspend le dividende
Teva Pharmaceutical Industries, premier fabricant mondial de médicaments génériques, prévoit de réduire ses effectifs d'un quart et de suspendre le dividende sur les actions ordinaires dans le cadre d'une restructuration très attendue destinée à réduire son énorme dette. /Photo prise le 14 décembre 2017/REUTERS/Ammar Awad

Le groupe israélien a déclaré jeudi que ces mesures entraîneraient la suppression de 14.000 postes au niveau mondial, essentiellement en 2018.

Teva veut réduire ses charges de trois milliards de dollars (2,53 milliards d'euros) d'ici la fin 2019. Celles-ci sont estimées à 16,1 milliards de dollars cette année.

La principale fédération syndicale d'Israël a menacé de lancer une grève générale d'une demi-journée dimanche, qui marque le début de la semaine de travail en Israël, pour protester contre les licenciements.

Le laboratoire israélien ploie sous une dette de près de 35 milliards de dollars depuis l'acquisition l'an dernier pour 40,5 milliards de dollars d'Actavis, la filiale de génériques d'Allergan.

L'action Teva bondit de 4% en avant-Bourse à Wall street en réaction à cette annonce.

(Tova Cohen; Claude Chendjou pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS