Teva en plein revirement stratégique

Partager

Remodeler profondément la société au cours des prochaines années. C'est la volonté clairement annoncée par Jeremy Levin, p-dg de Teva, lors d'une réunion entre investisseurs le 11 décembre. Elle fait suite à l'annonce, il y a quelques jours, de perspectives décevantes pour 2013, qui amèneront à une réduction des coûts de l'ordre d'1,5 à 2 milliards de dollars d'ici à 2017 (CPH n°615). Pour mener à bien sa réorganisation, Teva va retoucher plusieurs aspects de son fonctionnement actuel. Coutumier des grosses acquisitions (comme le rachat de Cephalon en 2011, CPH n°549), Teva se concentrera désormais sur des petites et moyennes acquisitions. Son ancienne stratégie de croissance externe l'a conduit à développer un portefeuille de produits qu'il juge « flou » et « complexe ». En effet, spécialiste des génériques, Teva dispose aussi d'une large gamme de produits d'OTC, ainsi que de médicaments éthiques couvrant diverses aires thérapeutiques : système nerveux central (SNC), respiratoire, santé féminine, oncologie, etc. De fait, Teva prévoit de recentrer son pipeline de spécialités dans le secteur du SNC et du système respiratoire. Il se concentrera aussi sur les « nouvelles entités thérapeutiques » (NTE), qui sont de nouvelles formulations ou combinaisons d'anciens médicaments. En oncologie, santé féminine et pour les produits biologiques, les investissements seront, eux, plus ciblés. La société israélienne poursuivra également son expansion dans les génériques et les produits sans ordonnance, notamment dans les pays émergents. En revanche, elle compte se séparer des actifs qui ne rentrent plus dans « ses activités de base ». Le groupe s'était d'ailleurs désengager fin septembre de la santé animale, en cédant sa division à Bayer (CPH n° 606). Le pipeline de molécules en développement ne sera pas non plus épargné. Teva prévoit d'arrêter 12 programmes qui ne sont plus en ligne avec sa nouvelle stratégie. Il possède actuellement 15 médicaments en phase III d'essais cliniques et 13 en phase II. Via ces diverses mesures, le groupe espère regagner la confiance de ses investisseurs et améliorer sa rentabilité pour les années à venir.

%%HORSTEXTE:%%

Sujets associés

NEWSLETTER Santé

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L’USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Le modèle coopératif façon Mondragon

Le modèle coopératif façon Mondragon

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage au Pays basque espagnol. Il s'y est rendu pour nous faire découvrir Mondragon, la plus grande...

Écouter cet épisode

Vendre la Joconde, chiche !

Vendre la Joconde, chiche !

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Stéphane Distinguin, auteur de "Et si on vendait la Joconde" sorti ce 19 janvier 2022 aux éditions JC Lattés, répond aux questions...

Écouter cet épisode

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Digital et médias, par Julie Manou-Mani

Dans le podcast "Inspiration", Julie Manou Mani, journaliste et productrice, répond aux questions de Christophe Bys. Elle revient sur sa reconversion vers le journalisme après des études...

Écouter cet épisode

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

La recherche française est-elle vraiment à la traine ?

En 2020, année de la crise Covid, la recherche française aura été au centre de toutes les attentions. En cause, l'incapacité de la France à développer son propre vaccin....

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L’USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

LE CNAM

Ingénieur chef de projet bâtiment H/F

LE CNAM - 18/01/2022 - CDD - PARIS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS