Tête de pont des start-up biopharmaceutiques

Publié le

A 55 ans, Michele Garufi peut être fier. Il a créé Nicox en 1996 à Sophia-Antipolis et a réussi à développer de A à Z un nouveau médicament, un anti-inflammatoire, qu'il devrait commercialiser cette année aux Etats-Unis. Après avoir occupé différents postes dans l'industrie pharmaceutique, cet Italien têtu, diplômé de chimie pharmaceutique à l'université de Milan, est en passe de réaliser l'une des premières success stories françaises dans ce domaine.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte