Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Tesla veut produire des batteries au graphène pour booster les capacités de ses voitures électriques

, , , ,

Publié le

Vu sur le web Le constructeur de véhicules électriques Tesla travaillerait sur des batteries au graphène, selon l'agence de presse chinoise Xinhua. Si le projet se concrétise, les berlines Model S de l'entreprise pourraient couvrir de plus grandes distances sans recharge. Mais ce carbone en deux dimensions ultra conducteur est encore difficile et cher à produire.

Tesla veut produire des batteries au graphène pour booster les capacités de ses voitures électriques © Tesla

Tesla ferait actuellement des recherches sur le graphène, pour augmenter la puissance des batteries de ses véhicules, affirme l'agence de presse chinoise Xinhua, reprise par le site spécialisé Gas2. Le producteur de la berline 100% électrique Model S, qui peut rouler 265 miles (426,5 kilomètres) sans recharge, voudrait doubler la capacité de ses automobiles.

Elon Musk, le PDG de l'entreprise, avait annoncé en juillet 2014 dans une interview accordée au magazine anglais Auto Express "qu'il serait possible d'avoir des voitures capables de couvrir sans recharge une distance d'environ 500 miles", et de poursuivre : "en fait, nous pourrions y parvenir prochainement."

Quadrupler la densité des bateries

Comment ? Peut-être avec ce matériau ultra conducteur, qui permettrait de quadrupler la densité des batteries lithium-ion. Il pourrait leur permettre de se recharger plus rapidement et de tirer plus d'énergie de chaque recharge.

Le graphène est un cristal de carbone en deux dimensions, fin comme un atome. Il a été isolé pour la première fois en 2004 par deux scientifiques, qui ont reçu le prix Nobel de physique six ans plus tard. Une couche de ce matériau ne mesure que 0,3 nanomètre d'épaisseur. Ces éléments de forme hexagonale s'accrochent les uns aux autres, formant un feuillet qui ressemble à un nid d'abeille. Si l'on empile 3 millions de ces couches, on obtient… un millimètre de graphite, la matière qui compose les mines des crayons à papier.

La production de graphène difficile à industrialiser

La Commission européenne a investi 500 millions d'euros dans une série de projets de recherche visant à développer la production et les applications du graphène. Mais pour l'instant, il est encore difficile et cher à produire à l'échelle industrielle, même si les laboratoires s'attellent à la tâche.

C'est ce problème que devra résoudre Tesla, pour fabriquer des batteries plus puissantes à un prix abordable. D'ici là, le constructeur américain devra se contenter de batteries lithium-ion traditionnelles, qu'il produira en série aux Etats-Unis dans sa "Gigafactory" d'ici 2017.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle