L'Usine Auto

Tesla va licencier en Chine car ses ventes y sont deux fois plus faibles que prévu

, , , ,

Publié le

Vu sur le web Tesla n'a vendu que 2500 voitures en Chine en 2014, soit deux fois moins que prévu, selon le Wall Street Journal. Le constructeur américain va être contraint de licencier 30% de ses effectifs pour faire face, d'après le magazine chinois The Economic Observer. 

Tesla va licencier en Chine car ses ventes y sont deux fois plus faibles que prévu © Tesla - Capture vidéo YouTube

Le constructeur de bolides électriques Tesla aurait-il été trop ambitieux dans son plan de conquête de la Chine ? Faute de ventes suffisantes, il va devoir se séparer de 30% de ses effectifs sur place, affirme l'hebdomadaire chinois The Economic Observer, repris par Bloomberg. La société a embauché 600 personnes et pourrait supprimer 180 postes. Elle a lancé la commercialisation de ses véhicules dans l'Empire du Milieu en avril 2014, et prévoyait à l'époque d'en écouler 5000 au cours de la première année.

Le patron du groupe, Elon Musk, misait sur le goût prononcé des Chinois pour les automobiles de luxe et sur les problèmes de pollution importants que rencontre le pays pour tirer les ventes. Sauf que le compte n'y est pas : moins de 2500 de ces voitures ont finalement trouvé preneur en 2014, selon le Wall Street Journal. En janvier 2015, Tesla n'aurait vendu que 120 véhicules, contre plus de 1000 aux Etats-Unis.

Peu de bornes de recharge

Les Chinois ne se précipitent pas sur les bolides de l'américain car les bornes de recharge sont rares sur le territoire. Tesla n'a signé qu'en septembre 2014 un accord avec la deuxième plus grosse entreprise de téléphonie mobile en Chine, China Unicom, pour installer 400 points de recharge pour ses véhicules dans 120 villes, sur des terrains appartenant à l'opérateur. Ces bornes peuvent être utilisées gratuitement pas les propriétaires de voitures siglées Tesla.

Le groupe a, en plus, dû faire face à un problème inattendu lors de son arrivée en Chine : quelqu'un avait déjà déposé la marque Tesla. Il a donc commercialisé ses véhicules sous un autre nom, Tusola, avant de trouver un accord à l'amiable avec le propriétaire du nom sur place (avec l'aide des autorités). Il a été contraint de changer les éléments de sa communication de marque (entre autre) en attendant de régler le problème, ce qui a fait grimper les coûts de son lancement sur place.

Lélia de Matharel

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte