Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Tesla travaille sur des lunettes de réalité augmentée

Sybille Aoudjhane , , , ,

Publié le

Connu pour ses voitures électriques, le constructeur américain Tesla a déposé un brevet d'une application de réalité virtuelle conçue pour aider à la production de voitures électriques. L'entreprise voudrait réduire les coûts de fabrication des véhicules. 

Tesla travaille sur des lunettes de réalité augmentée
Tesla a déposé un brevet pour une application de réalité virtuelle permettant d'améliorer la fabrication des véhicules.
© Pascal Guittet

Après ses projets de Gigafactory, Tesla s’intéresse à la chaîne de production. L’entreprise américaine de voitures électriques de luxe s’attelle à la conception de lunette de réalité augmentée pour ses employés. Un brevet a été enregistré auprès de l’Office américain des brevets et de dépôts de marque le 6 décembre 2018. L’invention s’intitule "Application de réalité augmentée pour la fabrication". Selon la description du brevet, les lunettes apportent une aide au niveau de la ligne de production. Le système comprend un processeur, un écran, une zone de stockage de données, un appareil photo et plusieurs capteurs de position.

Les lunettes sont une réponse à un besoin d’efficacité exprimé par Tesla : "les techniques de fabrication automobile existantes prennent à la fois beaucoup de temps et nécessitent un calibrage et une inspection manuelle importants". De nombreuses étapes nécessitent l’intervention d’un "travailleur spécialement formé", ajoute la société. Elle s’est mise à la recherche de "processus et d’outils permettant d'accroître l'efficacité et de réduire le coût des tâches de fabrication automobile".

Selon Les Echos, le constructeur fournissait déjà depuis 2016 des Google Glass à ses employés dans son usine de Fremont (Californie). A son tour de former son propre appareil. Selon la description du brevet, la réalité augmentée permet "l'identification et le marquage de l'emplacement des soudures, des rivets, des adhésifs, trous, fixations, etc.". "Le dispositif AR peut être utilisé pour contrôler la qualité de l'assemblage d'un véhicule, par exemple si les emplacements des soudures sont corrects, si les interfaces entre les pièces telles que les panneaux de carrosserie sont conformes, si les trous sont percés ou poinçonnés au bon endroit, si l'ajustement et la finition de l'assemblage sont corrects, etc.", ajoute Tesla.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle