Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Tesla pourrait être contraint d'hypothéquer sa Gigafactory face au manque de liquidités

Simon Chodorge , , ,

Publié le , mis à jour le 29/03/2018 À 16H02

Vu sur le web L'agence de notation Moody's a dégradé les notes de Tesla le 27 mars. Le constructeur automobile fait face à des difficultés de production et pourrait même arriver à court de liquidités selon le Wall Street Journal. Pour retrouver des fonds, l'entreprise d'Elon Musk pourrait être dans l'obligation de choisir une solution radicale : hypothéquer la "Gigafactory", sa gigantesque usine de batteries électriques.

Tesla pourrait être contraint d'hypothéquer sa Gigafactory face au manque de liquidités
Le Gigafactory de Tesla en août 2017.
© Duncan Sinfield - capture YouTube

C’est un coup dur pour Tesla et le fondateur de l’entreprise Elon Musk. Le mardi 27 mars, l’agence de notation Moody’s a revu à la baisse ses notes sur le constructeur automobile et sur sa dette. A cela, elle y a ajouté des perspectives négatives, signifiant que ces évaluations pourraient encore se dégrader. L’entreprise californienne est sanctionnée pour ses problèmes de production et le risque d’un manque de liquidités.

Selon le Wall Street Journal, Tesla a accumulé une dette de 10 milliards de dollars. Et l’entreprise d’Elon Musk va voir arriver deux échéances de remboursement de sa dette conséquentes : l’une de 230 millions de dollars en novembre et l’autre de 920 millions de dollars en mars 2019. Cette dette pourrait se creuser davantage pour permettre à Tesla de refinancer des obligations et retrouver des liquidités pour suivre le rythme de ses dépenses pharaoniques. En 2017, l’entreprise a déboursé 3,4 milliards de dollars.

Des difficultés de production sur le Model 3

Le Wall Street Journal émet l’hypothèse d’un dénouement inattendu mais probable à la vue de ces difficultés : pour retrouver des liquidités, Tesla pourrait devoir hypothéquer sa fameuse “Gigafactory”, la plus grande usine de batteries électriques au monde.

Tesla doit publier début avril son point sur la production et les livraisons de ses véhicules au premier trimestre. Ici, l’agence de notation redoute des déceptions sur le Model 3 dont la production a été revue à la baisse en février. Le décalage entre le nombre de réservations et celui des voitures construites est considérable. 500 000 véhicules Model 3 auraient été commandés depuis 2016 selon le Wall Street Journal. Or, seuls 11 418 véhicules ont effectivement été fabriqués selon des estimations de Bloomberg.

Il faut dire que les ambitions du constructeur se heurtent à des difficultés. En voulant automatiser toutes les étapes de la production, l’entreprise rencontre des problèmes, notamment sur l’étape de l’assemblage, plus complexe à gérer par les robots.

Réagir à cet article

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle