Tesla croit toujours pouvoir atteindre ses (coûteux) objectifs pour le Model 3

Malgré des difficultés de production du Model 3, le groupe d’Elon Musk maintient les objectifs qu’il s’est fixés. La production du Model 3 pourrait atteindre 5000 véhicules par semaine d'ici le mileu de l'année, contre 1550 livrés au cours du quatrième trimestre 2017.

Partager
Tesla croit toujours pouvoir atteindre ses (coûteux) objectifs pour le Model 3
Tesla veut atteindre un objectif de production de 5000 Model 3 par semaine.

Après avoir envoyé une sportive Roadster en orbite grâce au succès du test de la fusée Falcon Heavy, Elon Musk a présenté mercredi 7 janvier les résultats de son groupe automobile Tesla. Un retour sur Terre un peu plus rude que l’atterrissage réussi des deux boosters de SpaceX. Mais le constructeur automobile spécialisé dans l’électrique reste confiant en sa capacité à relever les défis qui compliquent son passage à la production de masse et à son arrivée à la rentabilité.

Pour y parvenir, Tesla compte en particulier sur les apports du Model 3, une berline vendue à 35 000 dollars (un peu plus de 28 000 euros) et dont le carnet de commandes est plein. En majorité grâce à elle, le groupe voudrait atteindre une production annuelle de 500 000 unités en 2018. Mais des retards de production ont eu un effet négatif sur la livraison des véhicules aux clients ayant effectué des réservations.

Seulement 1 550 voitures ont été livrées au quatrième trimestre, alors que les analystes attendaient en moyenne 4 100 unités. "Nous sommes dans un cercle de l’enfer pire que celui que nous imaginions, et encore à quelques niveaux en deçà de ce que nous aurions aimé être", a indiqué mercredi selon le New York Times, Elon Musk dans une référence à la Divine Comédie de Dante qu’il affectionne.

Le constructeur fait notamment face à des difficultés de production au sein de son usine de production de batteries, la Gigafactory, implantée dans l’Etat du Nevada aux Etats-Unis. De quoi obliger le groupe à repousser ses objectifs de production à deux reprises. Face à ces complications, l’entreprise américaine a toutefois indiqué mercredi être en train de tester une ligne de remplacement en Allemagne, qui devrait être ensuite envoyée, puis à nouveau assemblée au sein de la Gigafactory en mars, selon le Financial Times.

Grâce à cette solution, le fabricant devrait être capable de renouer avec l’objectif de 2 500 Model 3 produits par semaine avant la fin du mois de mars. Puis d’atteindre une production hebdomadaire de 5 000 unités d’ici le milieu de l’année. "Si nous sommes capables d’envoyer un Roaster en orbite, je pense que nous pouvons résoudre les problèmes de production du Model 3", s’est avancé Elon Musk dans une intervention téléphonique auprès d’analystes mercredi.

Perte historique… mais moins importante que prévu

Au quatrième trimestre 2017, Tesla a enregistré une perte nette de presque 771 millions de dollars (630 millions d'euros), pas loin de trois fois plus que ce que le groupe avait enregistré sur la même période l’année précédente. C'est la perte trimestrielle la plus importante de l’histoire du constructeur. Pour autant, elle reste inférieure à ce qui avait pu être anticipé.

Sur la période, Tesla a enregistré 787 millions de dollars (643 millions d'euros) dans ses dépenses d’investissements, là encore moins que les estimations annoncées. Pour 2018, le constructeur a estimé que ces mêmes dépenses seraient "légèrement supérieures" à ce qu’elles avaient pu être sur l’ensemble de l’année 2017 (3,5 milliards de dollars, contre 1,4 milliard en 2016, soit respectivement 2,8 et 1,1 milliard d'euros), au regard des nombreux projets en cours. Tesla doit non seulement développer sa production dans son usine de Fremont et dans sa Gigafactory dans le Nevada, où il assemble des batteries électriques, mais également réaliser des investissements afin d’assurer la production de son poids lourd, ainsi que le lancement de son SUV Model Y et l’ouverture d’une usine en Chine afin de capter le potentiel du premier marché automobile au monde.

SUR LE MÊME SUJET

Sujets associés

NEWSLETTER Auto et Mobilités

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

Connecter start-up et grands groupes

Connecter start-up et grands groupes

Dans ce nouveau numéro du podcast Inspiration, Thomas Ollivier, fondateur du Maif Start-up Club, répond aux questions de Christophe Bys. 

Écouter cet épisode

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Le théâtre engagé et populaire de Samuel Valensi

Samuel Valensi est un jeune metteur en scène engagé. Passionné de théâtre, il a décidé de quitter les bancs d'HEC pour écrire et mettre en scène. Il est...

Écouter cet épisode

Le Mans, capitale du son

Le Mans, capitale du son

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Olivier James nous emmène au Mans pour nous faire découvrir un écosystème surprenant : celui de l'acoustique. En quelques années, la...

Écouter cet épisode

Le design dans le monde d'après

Le design dans le monde d'après

L'ancien secrétaire d'Etat socialiste, Thierry Mandon, est président de la Cité du Design de Saint-Etienne. Dans ce nouvel épisode du podcast Inspiration, il présente la Biennale...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG.

Technicien de Maintenance en Matériel / Equipement H/F

ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG. - 27/06/2022 - CDI - BORDEAUX

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

91 - Palaiseau

Prestations de curage, de vidange et d'entretien des installations et réseaux divers de l'Ecole Polytechnique

DATE DE REPONSE 01/01/1970

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS