Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Auto

Tesla blacklisté par les Etats américains pro-pétrole

, , , ,

Publié le

Des associations de concessionnaires américains sont à l'origine de l'interdiction des ventes directes de Tesla dans plusieurs Etats américains (Texas, Arizona et plus récemment dans le New Jersey). Un épisode qui illustre les difficultés rencontrées par le constructeur de véhicules électriques au pays du pétrole roi et des lobbies puissants.

Tesla blacklisté par les Etats américains pro-pétrole © Wired

Qui veut la peau de Tesla Motors ? Le constructeur de véhicules électriques, star de la Silicon Valley, a perdu une nouvelle bataille face aux associations de concessionnaires aux Etats-Unis. Mardi 11 mars, l'Etat du New Jersey a adopté un amendement qui impose aux constructeurs automobiles de passer par des intermédiaires pour vendre leurs véhicules.

Les ventes directes interdites dans trois Etats américains

Or Tesla, qui a écoulé 22 200 unités de sa berline Model S en 2013, passe exclusivement par son site internet et par des showrooms qui lui appartiennent pour recevoir les commandes de ses clients, empêchant donc les concessionnaires de toucher une commission. Auparavant, les Etats du Texas et de l'Arizona avaient déjà adopté une telle mesure et une procédure vient d'être ouverte dans l'Ohio.

S'adressant directement aux habitants du New Jersey, le fondateur et patron de Tesla, Elon Musk, a réagi à la décision de l'administration locale dans un texte publié sur le site du constructeur. Malgré la fermeture des showrooms, il rappelle notamment que les commandes via le site internet seront toujours possibles après le 1er avril, date à laquelle l'amendement doit entrer en vigueur.

Les opposants à la révolution électrique

Mais au-delà du modèle de ventes, c'est plus généralement l'écosystème autour du véhicule électrique qui est attaqué selon Elon Musk. D'après lui, les concessionnaires font en effet face à "un conflit d'intérêt", les incitant à promouvoir les voitures à essence, qui constitue l'essentiel de leurs revenus, plutôt que les véhicules électriques, dont les ventes restent marginales. "Il est beaucoup plus difficile de vendre une voiture d'une marque récente et dotée d'une nouvelle technologie dans une société où les consommateurs sont encore largement habitués à l'ancienne", souligne Elon Musk.

Autre point soulevé par le patron de Tesla, les concessionnaires verraient d'un mauvais oeil le faible niveau d'entretien que requièrent ses véhicules par rapport aux modèles traditionnels roulant à l'essence. Pas de filtre et de bougies à changer par exemple, ce qui représente un business en moins pour les garagistes.

Le poids des lobbies

Au pays du pétrole-roi, Tesla fait également face à d'importants lobbies. Le site américain du "Business Insider" a ainsi rappelé que l'association des concessionnaires du New Jersey a fait de près de 700 000 dollars de dons à des élus républicains et démocrates entre 2003 et 2009, ce qui aurait largement influencé la décision de l'administration. Si Elon Musk a annoncé 5 milliards de dollars d'investissements dans une usine géante qui sortira de terre en 2017, il sait donc que ses concurrents n'hésiteront pas à lui mettre des bâtons dans les roues. En octobre 2013, le patron de Tesla avait ainsi comparé la campagne de l'industrie pétrolière contre le véhicule électrique à celle menée en son temps par l'industrie du tabac, un lobby connu comme étant l'un des plus puissants aux Etats-Unis.

Julien Bonnet

Réagir à cet article

1 commentaire

Nom profil

20/03/2014 - 11h56 -

Voici un bel exemple des VRAIES difficultés qui attendent la voiture électrique. Pas l’autonomie réduite, qui devrait progresser, mais le lobby pétrolier, les concessions des constructeurs (non préparés et pas intéressés par ce manque à gagner), et le manque de volonté politique… Les écoles auto forment des « blouses bleues » pour le thermique, et peu ou pas du tout de « blouses blanches ». Nous avons hélas encore de nombreuses années devant nous en matière de pollution, de bruit, d’excitation… Dommage, TESLA réussit..
Répondre au commentaire
Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle