Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Terrifiants ou bienveillants, les robots inspirent les ingénieurs comme les créateurs

,

Publié le

Le musée des Musée des arts et Métiers, à Paris, présente jusqu’au 3 mars 2013 une exposition sur les robots. Elle montre comment ces créatures aux performances technologiques de plus en plus époustouflantes investissent notre réel mais surtout aussi notre imaginaire.     

Terrifiants ou bienveillants, les robots inspirent les ingénieurs comme les créateurs © DR

Les entreprises citées

La foule bruyante et agitée qui se presse ce 5 janvier au tranquille Musée des arts et métiers témoigne de la trouble fascination qu’exercent les robots sur nos contemporains. Gamins haut comme trois pommes, dames bien mises, ingénieurs retraités, jeunes fans de SF, les profils les plus variés sont avides de découvrir ces créatures étranges à l’exposition "Et l’homme créa le robot". Car il plane toujours sur lui, le soupçon qu’il pourrait un jour échapper à son concepteur, l’homme, qui dans sa grande vanité tente depuis un siècle de créer la main, l’intelligence et finalement la vie à place de Dieu.

Une menace bien illustrée par le terrifiant extrait  projeté de "2001, l'Odyssée de l’espace" du réalisateur Stanley Kubrick où HAL 9000, l’intelligence artificielle du vaisseau dérape et refuse d’obéir aux ordres de ses astronautes avant de tenter de les éliminer. En explorant à la fois la dimension concrète et mythologique des robots, l’exposition des Arts et Métiers montre que la réalité n’a pas encore rejoint la littérature ou le cinéma. Les nombreux robots réels présentés, n’ont pas encore pris la main sur leur créateur mais il témoigne bien qu’ils sont au service d’une volonté de puissance. 

Puissance pour produire plus sans faire appel à la main d’œuvre étrangère au Japon dès les années 1970 pour ce robot nippon  "Motoman". Puissance pour explorer les fonds marins à plus de 6 000 mètres de profondeurs avec le robot Abysse. Puissance pour travailler au plus près de l’atome dans des atmosphères radioactives avec ces robots nucléaires. Puissance pour dépasser les frontières de l’exploration de notre planète avec ces prototypes de Rover et Curiosity qui sillonnent la planète Mars. Puissance de feu pour ces drones américains et ces curieux assistants du fantassin à la démarche chevaline capable de porter des charges importantes sur des longues distances. Enfin, on pourra voir, en action, des robots plus sympathiques. Comme ce petit dinosaure qui s’anime sous les caresses de son propriétaire ou boude si on le tient dans des positions qui lui déplaisent, ou le robot français Nao de la société Aldebaran Robotics qui captive les spectateurs en leur racontant avec moult gestes et bruitages  l’histoire des "trois mousquetaires" ou de la "guerre des Etoiles".

Mais c’est sur ce volet des robots de compagnie ou domestique que l’exposition est un peu plus décevante. Certes il y a des vidéos de ces assistants japonais aux formes humanoïdes et l’on nous explique qu’ils se développent énormément là-bas et qu’ils vont nous assister au quotidien. Mais aucun modèle réel n’est visible et on doit se satisfaire de divers robots aspirateurs. L’exposition fait tout de même un travail pédagogique intéressant pour montrer comment le progrès technique et l’imagination humaine a permis de passer des mécanismes horlogers imitant la vie avec les automates à des machines qui gagnent de plus en plus en autonomie. Grâce à cette science au nom barbare mais bien connu de tous nos lecteurs ingénieurs : la cybernétique.



Et l'Homme... créa le robot Bande annonce... par musee_des_arts_et_metiers

Anne-Sophie Bellaiche

Petit conseil : privilégier les visites guidées pour être sûr de voir certains robots au "travail". 

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle