Quotidien des Usines

Terrena assure son autonomie en spécialisant ses plates-formes

, ,

Publié le

Investissement

Terrena va investir 8 millions d'euros dans une nouvelle plate-forme logistique à Mésanger (Loire-Atlantique), près d'Ancenis où se trouve son siège. Elle devrait accueillir, fin 2004, les semences, les produits agro-pharmaceutiques et les films plastiques du groupe coopératif. Cet établissement, classé Seveso, nécessitera la construction sur 12 000 mètres carrés de six cellules de stockage.

Il s'agit pour Terrena de spécialiser les deux outils polyvalents hérités de la fusion, prévue fin 2003, de la Cana et de la Caval. Celui d'Ecouflant, à l'est d'Angers (Maine-et-Loire), sera dédié à l'activité grand public et la quincaillerie agricole. « La logistique est un enjeu stratégique majeur face aux multinationales, indique un dirigeant de Terrena. Aujourd'hui, trois firmes détiennent 80 % du marché hexagonal des produits agro-pharmaceutiques. Certains prestataires en logistique sont déjà proches du périmètre de nos fournisseurs. Il faut assurer notre autonomie dans ce domaine ».

Le projet de Mésanger entraîne dans son sillage deux autres coopératives, Cam (Morbihan) et CAPL (Maine-et-Loire), qui prendront une participation dans une société récemment créée et baptisée Odalis. Mais ses deux principaux actionnaires seront Terrena et Invivo, l'union des coopératives née du rapprochement en 2001 de Sigma et Uncaa.

Jacques LE BRIGAND

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte