Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Terken dans le giron d'une vinaigrerie nordiste

, ,

Publié le

Capital

Les entreprises citées

En partenariat avec Industrie Explorer

Le Tribunal de commerce de Roubaix (Nord) a accepté l'offre de reprise de la brasserie de Terken, placée en redressement judiciaire le 15 novembre dernier, par la vinaigrerie Covinor, implantée à Raismes (Nord).

Cette dernière qui appartient à une famille hollandaise spécialisée dans les filières agroalimentaires, compte recentrer Terken sur son activité de brasserie en abandonnant les livraisons à domicile, un pôle basé à Mons-en-Baroeul (80 personnes), et conserver seulement 124 des 300 salariés de la brasserie.

Les syndicats et salariés déplorent les quelques 180 licenciements à venir et la faiblesse de l'offre qui se monte seulement à 1,7 million d'euros. Le tribunal a tenté de pousser Covinor à aller au-delà de cette somme jugeant l'offre de reprise « ni satisfaisante en termes d'emplois, ni en terme de valorisation des actifs ».

Terken, né de la fusion de trois brasseurs en 1920, est l'un des derniers producteurs indépendants de bière en France, avec une capacité annuelle comprise entre 500 000 et 600 000 hectolitres de bière.

Juliette BOSSE-PLATIERE

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle