International

Tereos rachète le britannique Napier Brown

, ,

Publié le

Le groupe coopératif sucrier Tereos vient de racheter le distributeur indépendant britannique Napier Brown, filiale de Real Good Food, dans le but de se renforcer au Royaume-Uni.

Tereos rachète le britannique Napier Brown © D.R.

Le groupe français Tereos, connu pour sa marque Beghin Say, vient de racheter le distributeur indépendant Napier Brown, filiale de Real Good Food, dans l’optique de se renforcer sur le marché britannique. L'acquisition, d'un montant de 34 millions de livres sterling (47 millions d'euros), doit être finalisée "d'ici fin mai 2015", indique Tereos dans un communiqué. Cette acquisition permet au groupe, premier producteur français de sucre et cinquième mondial de "renforcer significativement ses positions sur un marché stratégique pour les producteurs français".

Avec cette opération, Tereos affirme qu’il détiendra 25% du marché du sucre au Royaume-Uni, pays qui importe environ la moitié de sa consommation. Présenté comme le premier distributeur indépendant de sucre en Europe, Napier Brown commercialise 300 000 tonnes de sucre par an, notamment sous la marque grand public Whitworths, pour un chiffre d'affaires de 265 millions d'euros en 2014. "L’activité grande distribution de Napier Brown connait une forte croissance depuis plusieurs années avec une part de marché de plus de 20%, et sa marque Whitworths est très appréciée par les consommateurs britanniques. La société est également un partenaire important de l’industrie agroalimentaire avec une part de marché de plus de 15%", souligne le communiqué.

Deux sites en Grande-Bretagne

La société emploie 150 personnes sur deux sites : une usine dans le Yorkshire et une plateforme logistique et de conditionnement à Stallingborough, dans le nord-est du pays, près de "la plus importante zone de production agroalimentaire du Royaume-Uni". Tereos possède également une distillerie au Royaume-Uni, où il produit et commercialise alcools, sirops de glucose, d'amidon et protéines de blé.

Avec la fin des quotas européens en 2017, qui s'accompagnera d'une levée des restrictions d'exportations, Tereos compte augmenter sa production de 15 à 20%. Le groupe cherche donc de nouveau débouchés, en Europe comme dans les pays émergents.

Adrien Cahuzac

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte