Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Tereos investit dans ses sucreries de Lillers et d’Escaudœuvres

, , ,

Publié le

Le groupe Tereos équipe sa sucrerie de Lillers (Pas-de-Calais) d’une aire de conservation longue durée de 60 000 tonnes de betteraves. Celle d’Escaudœuvres (Nord) va bénéficier d’un centre logistique orienté export. Ces deux initiatives s’inscrivent dans un contexte particulier : la fin des quotas sur le sucre.

Tereos investit dans ses sucreries de Lillers et d’Escaudœuvres © Tereos

La sucrerie-distillerie de Lillers, située près de Béthune (Pas-de-Calais), s’est dotée d’une vaste plateforme de conservation longue durée des betteraves. "60 000 tonnes de betteraves pourront ainsi être stockées dans des conditions optimales de conservation", explique Yves Jouannic, directeur de l’usine. L’espace aménagé s’étend sur 2,5 hectares et a demandé un investissement de 1,5 million d’euros. Les betteraves ainsi stockées, soit l’équivalent de 4 jours de travail, seront périodiquement arrosées avec du lait de chaux et ventilées.

Cet équipement est pour Tereos une façon de s’adapter aux conséquences de la fin des quotas, d’ici le mois d’octobre 2017. Cette décision européenne, explique le premier groupe sucrier français, va libéraliser le marché en l’ouvrant à la concurrence, ce qui devrait générer une chute des prix du sucre. Pour maintenir chiffre d’affaires et marges, Tereos va accroitre sa production de sucre et produits dérivés dans toutes ses sucreries en France, et ce non pas en modifiant ses capacités de production - trop onéreux -, mais en allongeant la durée des campagnes. Ces dernières vont passer de 105 à 130 jours. Comme ces campagnes se déroulent en hiver, le risque climatique (neige ou barrière de dégel) peut perturber la livraison des betteraves fournies par les agriculteurs associés. D’où le choix de cette aire de stockage. L’idée parait simple et logique. Mais la sucrerie de Lillers est la première en France à la concrétiser.

Concrètement, Tereos a bâti avec ses agriculteurs associés, une progression de 20 % du volume de betteraves. C’est une donnée non négligeable pour la sucrerie de Lillers : actuellement, elle transforme 1,5 million tonnes de betteraves par campagne, fournies par 2 200 associés coopérateurs.

Le choix du fret fluvial sur l’Escaut

Dans ce même contexte stratégique, Tereos va doter sa sucrerie d’Escaudœuvres, près de Cambrai, d’une cuve de stockage de sirop de sucre et d’un centre logistique orienté export. Montant des deux équipements : 30 millions d’euros. Le sucre sera conditionné (90 tonnes à l’heure) dans un nouvel atelier d’ensachage alimenté par les deux silos de l’usine. Le centre disposera d’une zone de stockage de containers, et d’un quai de chargement des barges sur l’Escaut. L’atelier, qui emploiera 20 personnes à pleine capacité, pourra fonctionner 24h/24 et 7j/7 en fonction des besoins. D’Escaudœuvres, via le canal de l’Escaut, le sucre sera livré aux grands ports du nord de l’Europe (Dunkerque, Anvers…). 

Ce programme, précise le groupe sucrier, s’ajoute au plan d’amélioration de l’efficacité énergétique des sucreries lancé sur la période 2012-2017. Il a généré 100 millions d’euros d’investissement, dont la moitié pour la seule sucrerie de Connantre (dans la Marne, au sud d’Epernay).

Francis Dudzinski

Réagir à cet article

Retrouvez l’actualité des sociétés citées dans cet article

Investissements, dirigeants, production, ...

avec Industrie Explorer

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus