Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Matières premières

Tensions dans la filière papier journal

Franck Stassi , , , ,

Publié le

La demande en papier journal augmente, tandis que l'offre s'est resserrée, le secteur papetier ayant réduit ses capacités ces dernières années. La qualité des papiers et cartons à recycler attise, elle, les tensions.

Tensions dans la filière papier journal
Les papeteries tournent actuellement, pour le papier destiné à l'impression de journaux, à plein régime.
© photo pascal Guittet

Ces dernières semaines, nombreux sont les imprimeurs à avoir tiré la sonnette d’alarme, par voie de presse, sur leurs difficultés à s’approvisionner en papier, à un moment où la demande remonte. Une hausse de la consommation liée à sa saisonnalité: en été, la demande remonte sous l’effet des lectures estivales et des différents tirés à part des journaux et magazines.

"Les prix augmentent car il y a une vraie demande de la part des papetiers sur le papier magazine et le papier journal", confirme Stéphane Armange, directeur général de FCR, l'unité en charge des ventes du groupe de recyclage Paprec. "Dans le secteur, toutes les machines tournent à 100%. Il y a plus de demande que d'offre, mais ça ne va pas durer", abonde un industriel français de la papeterie. "Des difficultés ponctuelles ont pu être rencontrées, mais il n’y a pas de pénurie", rassure un autre acteur.

Derrière ces tensions se cache – sans surprise – une baisse des capacités de production, dans toute l’Europe. En France, la production de papier à usages graphiques a reculé de 1,5% entre 2016 et 2017. Elle est passée, entre 2002 et 2017, de 44% du total des papiers et cartons produits à 28%. En Europe, la production des "autres papiers à usages graphiques", un segment qui inclut le papier journal, les papiers couchés avec bois et les papiers non couchés avec bois, a reculé de 3%, parallèlement à une baisse de la consommation de 3%. Un mouvement de rationalisation des capacités (arrêts de machines, réorientation vers l’emballage…) a ainsi été enclenché ces dernières années.

Baisse de la qualité des PCR

Les fabricants de papier mettent par ailleurs en garde sur des baisses de qualité des papiers et cartons à recycler. Les avis sont mitigés quant à l’impact de l’opération "Ciel bleu" en Chine, qui consiste à contrôler l’application de l’interdiction d’import de 24 types de déchets solides dont la qualité est jugée insuffisante, dont les vieux papiers et cartons en mélange. "Cela a eu pour conséquence une pénurie de déchets papier en Chine, mais de là à faire une connexion avec la demande en papier journal, cela me semble surprenant", indique un acteur de la profession. Un autre professionnel confirme que, le marché chinois étant fermé, les papiers qui ne tiennent pas la norme (durcie par Pékin) rencontraient des difficultés à se placer. Pour autant, une autre variable ne suscite pas de doute : en un an, les cours de la pâte à papier (vierge) NBSK, à Chicago, ont bondi de 33,3%.

Réagir à cet article

1000 INDICES DE REFERENCE

  • Vous avez besoin de mener une veille sur l'évolution des cours des matières, la conjoncture et les coûts des facteurs de production
  • Vous êtes acheteur ou vendeur de produits indexés sur les prix des matières premières
  • Vous êtes émetteur de déchets valorisables

Suivez en temps réel nos 1000 indices - coût des facteurs de production, prix des métaux, des plastiques, des matières recyclées... - et paramétrez vos alertes personnalisées sur Indices&Cotations.

 

LES DOSSIERS MATIERES

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle