TENDANCEIl y a de la salsa dans l'air !L'esprit " latino " entre à petits pas dans l'univers des consommateurs urbains en quête de joie de vivre.

Publié le

TENDANCE

Il y a de la salsa dans l'air !

L'esprit " latino " entre à petits pas dans l'univers des consommateurs urbains en quête de joie de vivre.



Alimenté par le tourisme et la vogue musicale de la salsa, l'engouement pour l'Amérique latine se répercute sur les produits de grande consommation. Couleurs vives, noms exotiques, voire ingrédients du cru, évoquent l'esprit de fête, la sensualité et la convivialité que les Français voient dans ces rivages lointains. La tendance s'est d'abord signalée dans nos assiettes. Les plats mexicains et " tex-mex " forment un marché restreint d'environ 140 millions de francs. Mais ils sont devenus une référence classique des rayons " ethniques " en grandes surfaces. Leurs adeptes - couples urbains plutôt aisés, de moins de 50 ans, avec deux enfants - apprécient l'originalité des " chilis con carne ", " guacamoles " et autres " salsas ", selon une étude commune des sociétés de conseil Food from Britain et Présence Marketing. " C'est une cuisine conviviale, comparable à la fondue, et peu conventionnelle, introduisant la notion de fête ", explique Elisabeth Boldu, chef de produit pour Old El Paso (Metro Grand Met), la marque leader du segment. Mais, pour atteindre le plus grand nombre, l'exotisme doit être accessible à tous. " Les consommateurs ont besoin d'être éduqués. Pour nos produits phares, nous allons donc créer des emballages "monolangue", en français, afin d'augmenter la surface de communication et de détailler les recettes ", reprend Elisabeth Boldu. Seuls les noms des produits resteront en version originale pour préserver la perception d'authenticité. Toutefois, les hybridations ont le vent en poupe, avec des associations surprenantes. Miko (Unilever) a conçu Winner Taco, une nouvelle glace qui reprend la forme des en-cas mexicains du même nom. Objectif : chambouler le " snacking " chez les adolescents. Et, pour séduire cette cible très convoitée, Orangina a créé, avec succès, une version rouge au guarana, un végétal traditionnel du Brésil aux vertus stimulantes. Les Bras-series Terken, quant à elles, commercialisent cette année une bière... à la téquila. La société de distribution SDV, qui importe les produits mexicains Casa Fiesta, deuxième marque du marché, va lancer des tortillas de blé plus grandes. " Aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne se développe la mode des wraps, ces crêpes que l'on fourre avec divers ingrédients. Nous croyons que le phénomène va gagner la France ", prédit Katherine de Paula, responsable du marketing. Selon la société Old El Paso, cette nouvelle façon de préparer les aliments répond à un désir de créativité du " mangeur ", qui aime mettre la main à la pâte de ce qu'il consomme. Le recours aux noms à consonnance latine renforce le dynamisme des couleurs. La gamme été 98 de maquillages de Bourjois incluait un Bleu Caraïbes. " Cela évoque la gaieté, la bonne humeur. Depuis quelques années, dans la cosmétique comme dans les vêtements, on note une envie de s'amuser ", explique Michèle Duhamel, responsable de la communication de Bourjois. Et, bien entendu, la cible la plus réceptive reste les jeunes, épris de sensations fortes. Les vêtements font également la fiesta. Jean-Paul Gaultier s'est inspiré des oeuvres du peintre mexicain Frida Kahlo pour sa collection été de vêtements féminins. Pour l'occasion, son Parfum d'été s'est habillé d'une robe de verre " latino ". Les observateurs prévoient même une persistance de la tendance l'été prochain. " Avec les crises qui secouent l'Asie, la référence ethnique à cette partie de la planète va s'atténuer. Au contraire, l'Amérique latine et les Caraïbes sont perçues comme des pays insouciants. Or il y a dans l'air une envie de gaieté, de danser, de revoir la vie en rose ", explique Lysiane de Royere, du bureau de style PromoStyl. Et, dès cet hiver, Le Printemps remarque la montée en puissance de la couleur rouge, " une couleur forte, latine ", associée au tango ou à la salsa.



Les attentes du client

Des produits qui évoquent la fête exotique.

Les secteurs concernés

Agroalimentaire, textile- habillement, cosmétique.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte