Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Temis Extraire le sens des textes

Aurélie Barbaux , , , ,

Publié le

Les entreprises citées

Temis a été créée dans l'euphorie de la bulle Internet. L'entreprise est née en 2000 de la rencontre entre un business angel à l'affût d'innovation et une équipe de recherche d'IBM qui travaillait sur les technologies permettant d'extraire le sens des documents. Ce marché émergent du texte mining évalué au niveau mondial à 5 à 10 millions d'euros, était délaissé par IBM. Sur les quinze personnes de son équipe, quatre Français, un Italien et un Allemand ont décidé de tenter l'aventure de la création d'entreprise grâce aux fonds réunis par Gilles Pouzenc, l'investisseur privé. Ce diplômé d'HEC prend alors la direction de la jeune pousse, délaissant rapidement ses autres activités au profit d'un projet qui le passionne. Tout est à construire. Les développeurs d'IBM, partis avec leur seul expertise, se tournent vers Xerox, qui développe depuis vingt ans un moteur linguistique multilingue (12 langues, pour signer un accord d'utilisation de sa technologie XeLDA. Leur objectif : développer des moteurs d'analyse morphosyntaxique et sémantique de texte afin de proposer des solutions exploitables en entreprise. Finalement, en 2003, suite à une réorganisation chez Xerox, les neufs personnes de l'équipe de recherche en text mining du XRCE (Xerox Research Centre Europe) France, à Grenoble rejoignent Temis et apportent avec eux les brevets de XeLDA et XTS, dont Temis devient propriétaire. Cette acquisition porte alors à quatre le nombre de sites de l'entreprise : Paris et Grenoble, Heidelberg (Allemagne) et Modène (Italie).

Une position de leader en Europe

En 2003, Temis signe également un partenariat de développement avec IBM Life Sciences. D'abord orienté vers l'analyse de données économiques ou l'extraction d'informations clients, Temis s'est en effet peu à peu spécialisée dans l'énergie et les sciences de la vie. En 2002, l'entreprise avait notamment passé un accord avec un laboratoire de biologie du Fraunhofer Institut allemand pour créer une cartouche de connaissances dédié aux interactions protéines/protéines. D'autres ont suivi, à la demande des clients.

Depuis 2002, l'entreprise double chaque année son chiffre d'affaires et vise l'équilibre d'ici à la fin 2005. Elle recrute ses clients parmi les plus grands groupes industriels : Total, PSA Peugeot-Citroën, DaimlerChrysler, Ford, Renault, Alcatel, EADS, EDF, Novartis ou IPSEN. Pour soutenir le développement de ses activités, elle vient de lever 3,6 millions d'euros auprès d'ACE Management et de son actionnaire historique, Crédit Lyonnais Private Equity. Cible principale : le secteur de la pharmacie en Europe et plus particulièrement en France, en Allemagne et au Royaume Uni. Sur le vieux continent, Temis peut en effet se prévaloir d'une position de leader. La jeune entreprise a même été sélectionnée pour participer à deux programmes de recherche du 6e PCRD : le premier concerne l'analyse de brevets, l'autre cherche à améliorer les technologies d'e-learning. Aux Etats-Unis, en revanche, le jeu est plus serré. « Nous sommes en concurrence avec Insight, une spin off de Xerox », explique Gilles Pouzenc, Ce qui ne l'empêche pas d'ouvrir un bureau à Washington.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle