TélécomsPhilips renforce son pôle françaisL'usine du Mans va fabriquer les terminaux de radiocommunications jusqu'ici produits en Allemagne.

Partager

Télécoms

Philips renforce son pôle français

L'usine du Mans va fabriquer les terminaux de radiocommunications jusqu'ici produits en Allemagne.

Secoué par les difficultés de ses filiales allemandes, Grundig et PKI (Philips Kommunikations Industries), Philips accélère la redistribution des responsabilités au sein de ses entités nationales. C'est le cas des télécommunications, où les filiales françaises renforcent leurs prérogatives. Dans quelques mois, l'usine du Mans de Philips commencera la production des terminaux de radiocommunications, jusqu'ici fabriqués chez PKI en Allemagne. Et le développement des produits pourrait, à terme, rejoindre ce site. Ce réajustement s'inscrit dans le cadre de sa stratégie de rationalisation entamée au début des années 90. Il s'explique aussi par les difficultés rencontrées par PKI, spécialisée dans la radiotéléphonie, la téléphonie rurale et les réseaux de transmission. Ses pertes, de près de 1,5 milliard de francs, ont lourdement pesé sur les comptes de la division systèmes de communications (plus de 10 milliards de francs de chiffre d'affaires), dont le résultat d'exploitation s'est enfoncé dans le rouge en 1993. L'heure est à la restructuration. François Leraillez, vice-président de Philips Communication Systems, vient d'être dépêché à Nuremberg pour réorganiser la société. Cela ne se fera pas sans le transfert de certaines responsabilités vers d'autres filiales européennes. Notamment en France, où les positions de TRT (2400personnes) sont bien assises dans le domaine des réseaux et de la radiotransmission.

Jean-Pierre Jolivet









USINE NOUVELLE - N°2447 -

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS