Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

TÉLÉCOMMUNICATIONSINVENTEL SYSTÈMES, UNE PME À BONNE ÉCOLE

Publié le

TÉLÉCOMMUNICATIONS

INVENTEL SYSTÈMES, UNE PME À BONNE ÉCOLE



Localité : 92150 Suresnes

Année de création : 1990

Chiffre d'affaires 1995 : 10 millions de francs

Effectifs : 8 personnes

Ne cherchez pas Inventel Systèmes dans une zone industrielle ou une pépinière d'entreprises! Cette PME a vu le jour en plein coeur de Paris, dans les locaux de l'Ecole supérieure de physique et de chimie industrielles (ESPCI). Et même si elle s'émancipe cette année, ses créateurs, eux, ne quitteront pas l'Ecole. Et pour cause, puisqu'il s'agit de Jacques Lewiner, directeur scientifique, et d'Eric Carreel, responsable du département télécommunications. Leur fierté: voir s'afficher un peu partout leur récepteur de radiomessagerie adopté par le service Tam Tam de TDR. Tout commence en 1991. Alors que le Laboratoire d'électricité générale, qui englobe les activités de télécommunications, multiplie les collaborations industrielles, Jacques Lewiner, qui le dirige, décide de faire des choix pour éviter la dispersion des efforts. Avec Eric Carreel, il jette son dévolu sur la radiomessagerie, alors en situation de monopole. "Nous souhaitions créer des perturbations sur ce marché", ironise Jacques Lewiner. "Nous avons été séduits par la norme européenne Ermès, qui offre un potentiel de création de services inégalé", poursuit Eric Carreel. Suivi de l'élaboration de la norme, création des outils de développement, construction d'un simulateur d'émetteur et, enfin, réalisation d'un récepteur de radiomessagerie Ermès..., les chercheurs du laboratoire ne ménagent pas leurs efforts. L'aventure industrielle débute en 1993, alors que le récepteur commence à prendre forme. La décision est prise de transférer le projet vers la société Inventel Systèmes, une coquille vide fondée en 1990 par les chercheurs de l'Ecole. Mais les banques font la sourde oreille, et les initiateurs doivent puiser dans leurs propres deniers pour réunir le capital de 500000francs. Après une phase d'industrialisation délicate, les premiers contacts commerciaux sont pris début 1994. Ils débouchent sur la signature d'un contrat d'exclusivité avec la société TDR, qui lance Tam Tam, service de radiomessagerie à la norme Ermès. En octobre 1995, le récepteur Egis1 est dévoilé. Il brise le monopole du japonais NEC, le seul industriel qui était présent jusqu'alors sur ce marché. Plus léger que son concurrent, le "pager" d'Inventel Systèmes, dont le design a été confié à un cabinet extérieur, se démarque par son écran graphique et sa capacité mémoire, qui peut aller jusqu'à 1000messages. Des icônes, des pictogrammes, et des dessins qui s'inspirent fortement du monde informatique guident le "Tam-Tamiste". Autre atout, et non des moindres, son petit prix: 990 francs, contre 1290 francs pour son concurrent. Très vite, Inventel Systèmes engrange les premiers résultats. Son chiffre d'affaires passe de près 2millions de francs en 1994 à 10millions en 1995. Il devrait atteindre 30 millions cette année. Depuis deux mois, une jeune responsable export, Valérie Touchant, a rejoint l'équipe.

Un projet pour les usagers des transports en commun

Pour autant, les liens avec le laboratoire ne se distendent pas. Un nouveau projet, mené en collaboration avec Decaux, doit voir le jour cette année, qui permettrait aux usagers des transports en commun de recevoir sur leur récepteur Egis un service d'informations sur les temps d'attente des autobus. A ses deux prix Nobel (Pierre-Gilles de Gennes en 1991 et Georges Charpak en 1992), l'ESPCI pourra-t-elle ajouter un succès industriel? Jacques Lewiner, amusé, ne peut s'empêcher d'évoquer l'empressement des grands des télécommunications qui lui prédisent la mort prochaine de sa société et lui conseillent de signer prestement des accords avec eux. La rançon du succès... Laurence Girard

USINE NOUVELLE N°2531

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle