Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

Quotidien des Usines

Tecsom repris par G. Groupe X qui supprime 53 des 120 emplois

, , , ,

Publié le

Après avoir mis sa décision en délibéré, le tribunal de commerce de Sedan (Ardennes) a rendu son jugement, le 26 mai, dans le dossier Tecsom en validant l'offre présentée par G. Groupe X, seul candidat déclaré à la reprise du fonds de commerce, des marques et de la clientèle de l'entreprise textile Glaire (Ardennes).

Tecsom repris par G. Groupe X qui supprime 53 des 120 emplois
Moquette
© Tecsom

A nouveau appelé à statuer sur le sort de Tecsom, une entreprise de 120 salariés spécialisée dans la fabrication de revêtement de sols implantée à Glaire (Ardennes), le tribunal de commerce de Sedan a officiellement homologué le projet ficelé par le fonds d'investissement G. Groupe X. Cette mesure permet d'éviter la liquidation judiciaire d'une PME passée depuis le 4 janvier 2013 par une procédure de sauvegarde, de nombreuses prolongations de poursuite d'activité et, enfin, une mise en redressement judiciaire, le 20 février 2014.

Naissance de La Manufacture française des Ardennes

Seul candidat à être resté sur les rangs, G. Groupe X reprend donc cet outil industriel sous une nouvelle bannière puisque la nouvelle entreprise créée s'appellera "La Manufacture française des Ardennes". Elle sera d'ailleurs dirigée par Gérard Cebe lequel succédera à Benoît Linglet au poste de directeur de site dès que l'usine sera remise en état de fonctionner normalement.

La décision prise par la juridiction consulaire même si elle préserve 67 emplois sur place n'a pas pour autant soulevé l'approbation des syndicats. FO et la CGC ont donné un avis défavorable à ce plan de restructuration alors que la CFDT s'opposait au plan de sauvegarde de l'emploi et à la suppression de 53 postes.

3,5 millions d'euros pour assurer le redressement

Tous doutent de la durabilité de ce projet et émettent des réserves sur la capacité financière de l'investisseur. Déjà présent dans la région Champardennaise en ayant pris le contrôle de Leroy Plysorol à Reims et la Sarl Valentin à Epernay (Marne), G. Groupe X associé sur ce dossier au Chinois Kaïli travaille depuis un mois sur le sauvetage de Tecsom.

Christophe Février, le gérant de ce holding, créé en 2010 et réalisant un chiffre d'affaires de 70 millions d'euros dans différents métiers industriels, s'est engagé à injecter 3,5 millions d'euros pour assurer le redressement d'une PME dont l'effectif sera donc réduit à 67 personnes afin d'adapter la masse salariale au chiffre d'affaires.

G. Groupe X s'est engagé à recapitaliser l’entreprise à hauteur de 1 million d'euros, à apporter 1 million d'euros en comptes courants et à investir 1,5 million d'euros dans la réfection des machines et la maintenance de l'outil industriel. Dans cette dernière enveloppe, 250 000 euros seront consacrés à des travaux environnementaux. Le fabricant de moquettes chinois Kaïli assurera d'emblée un volume d'affaires de 5 millions d'euros à Tecsom sur le marché asiatique. Par ailleurs, un accord a d'ores et déjà été négocié avec Tarkett pour maintenir la livraison de sous-couches pour les revêtements de sols mais aussi la vente de produits finis Tecsom dans les pays scandinaves.

Les 53 postes supprimés concerneront essentiellement le câblage, l'entrelacement, la thermofixation et le retordage. Mais d'autres services seront aussi touchés par le plan social. Enfin, G. Groupe X rachètera au syndicat intercommunal Synergie Ardennes, l'ensemble immobilier d'exploitation.

Pascal Remy

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle