"Technocrates rétrogrades", la pique de Siemens à l’Union Européenne

Le président du directoire de Siemens, Joe Kaeser, a pressé le 30 janvier l’Union Européenne d’approuver son rapprochement avec Alstom.

Partager
Le président du directoire de Siemens, Joe Kaeser, a pressé le 30 janvier l’Union Européenne d’approuver son rapprochement avec Alstom.

En marge de la présentation des chiffres de groupe allemand Siemens,mercredi 30 janvier, le président du directoire, Joe Kaeser, a invité les autorités européennes de la concurrence à ne pas se comporter en "technocrates rétrogrades" et à approuver le projet de rapprochement dans le ferroviaire avec le français Alstom.

"Il appartient maintenant aux autorités de la concurrence de prendre une décision", a-t-il déclaré à Reuters. "Et il sera intéressant de voir si l'avenir de la mobilité en Europe sera décidé par des technocrates rétrogrades ou par des Européens tournés vers le futur", a-t-il ajouté.

Résultats décevants au premier trimestre

Cette déclaration intervient alors que le groupe allemand dévoile des résultats décevants au premier trimestre. Siemens a dégagé 1,12 milliard d'euros de bénéfice net au premier trimestre, soit une baisse de 49% sur un an. Le chiffre d’affaires du conglomérat allemand s’est maintenu à 20,12 milliards d’euros, soit +1% sur un an.

Des résultats qui s’opposent à la bonne santé affichée du groupe Alstom, qui a atteint un carnet de commandes record de près de 40 milliards d’euros fin 2018.

Le rapprochement avec Alstom, pas à n'importe quel coût

Le dimanche 27 janvier, les deux entreprises du ferroviaire ont présenté un nouveau projet de fusion à la Commission Européenne le dimanche 27 janvier. Cette nouvelle proposition comporte, selon les deux acteurs, de nouvelles concessions dans la perspective de ne pas contrevenir aux règles de la concurrence européenne – tout en faisant du futur groupe un géant du ferroviaire européen capable de tenir tête au numéro un mondial, le chinois CRRC.

Siemens ne cherchera pas à conclure un rapprochement avec Alstom à n'importe quel coût, a toutefois prévenu Joe Kaeser, en déclarant: "Nous avons des options."

Si le climat est tendu avec la commission européenne à la concurrence, la fusion de groupe suscite également la méfiance des syndicats d’Alstom, qui débouchera, selon eux, sur la suppression d’emplois, l’abandon de gammes de trains et la fusion des R&D des deux groupes.

La commission à la concurrence de l’UE devrait se prononcer sur le mariage Alstom-Siemens le 18 février au plus tard.

Avec Reuters

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

Tous les événements

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un écosystème résilient, composé essentiellement...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe.

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos sociétés.

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu ses installations.

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez des produits et des fournisseurs

Logistique et manutention

Rayonnage à deux côtés pour armoires Raaco

MANUTAN

+ 240 000 Produits

Tout voir
Proposé par

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

BUREAU VERITAS

Spécialiste Equipements Sous Pression Nucléaires en Service (F-H-X)

BUREAU VERITAS - 18/01/2023 - CDI - Saint-Genis-Laval

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

Accédez à tous les appels d’offres et détectez vos opportunités d’affaires

33 - COBAN

Fourniture et travaux de pose et de dépose de signalisation spécifique

DATE DE REPONSE 23/02/2023

+ de 10.000 avis par jour

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS