L'Usine Energie

TechnipFMC, c’est parti

Aurélie M'Bida , , ,

Publié le

Le numéro 3 mondial des services parapétroliers issu de la fusion entre le Français Technip et l’Américain FMC Technologies, TechnipFMC, vient officiellement de lancer ses activités. Le titre commencera à être coté en Bourse ce mardi à Paris et New York.

TechnipFMC, c’est parti © Ludovic Dupin

"C’est une journée transformante pour TechnipFMC et ses salariés". Tels sont les termes employés par Thierry Pilenko, à la tête du nouveau poids lourd mondial du secteur parapétrolier et paragazier. Mardi matin, le groupe fruit du mariage entre Technip et FMC Technologies a annoncé le démarrage des activités "d’une entreprise unifiée". Le groupe consolidé se présente en effet comme un des leaders mondiaux dans les projets, les technologies, les systèmes et les services pétroliers et gaziers, derrière Schlumberger et Halliburton.

Après le feu vert jeudi dernier du gendarme boursier français (AMF) pour l’introduction en Bourse du groupe fusionné, les actions du groupe font leur entrée sur le New York Stock Exchange et sur Euronext Paris sous la dénomination FTI, a indiqué TechnipFMC. "Selon les termes de l'accord de fusion, les actionnaires de FMC Technologies ont reçu 1 action de la société fusionnée pour chaque action existante de FMC Technologies, et les actionnaires de Technip ont reçu 2 actions de la société fusionnée pour chaque action existante de Technip", précise le nouveau groupe. La nouvelle société sera domiciliée à Londres tout en restant cotée à Paris et New York.

Objectifs de synergies de coûts

Annoncée au mois de mai dernier, l’opération a été approuvée par les actionnaires des deux groupes début décembre. Elle s’inscrit dans un contexte difficile pour le secteur pétrolier miné par la dégringolade des cours du brut depuis la mi-2014, et qui a conduit à des annonces de consolidations historiques notamment au niveau des sous-traitants des grands groupes mondiaux du pétrole. L’objectif poursuivi par le fleuron industriel français lors de l’annonce de son mariage avec FMC Technologies visait essentiellement une redéfinition de la production et la transformation du pétrole et du gaz. TechnipFMC devra en effet réaliser des synergies de coûts avant impôt d’environ 200 millions de dollars en 2018 et des synergies de coûts estimées à au moins 400 millions de dollars en année pleine en 2019 et les années suivantes, avait alors détaillé Technip. Ces mesures sont venues s’ajouter aux plans de réduction de coûts déjà annoncés respectivement par chacun des groupes (6 000 suppressions d’emplois pour Technip en 2015).

Avec plus de 49 000 salariés répartis dans plus de 45 pays, le chiffre d’affaires combiné 2015 de TechnipFMC s’élève à près de 20 milliards de dollars pour un Ebitda combiné 2015 d’environ 2,4 milliards de dollars. Leur capitalisation boursière s'élevait à 16,2 milliards de dollars au 1er décembre dernier.

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Les entreprises qui font l'actu

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte