Technicolor : réduction de la perte nette et objectifs 2012 confirmés

Le groupe français touché par une crise depuis plusieurs mois affiche des résultats plutôt encourageants au premier semestre 2012.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Technicolor : réduction de la perte nette et objectifs 2012 confirmés

Technicolor est parvenu à redresser la barre au premier semestre 2012. Le groupe français de technologies pour les médias numériques a mis les bouchées doubles pour trouver une issue favorable à la crise qu'il traverse depuis plusieurs mois.

Et notamment après l'annonce, le 13 juillet dernier, par sa direction, du lancement de deux augmentations de capital pour permettre à la société d'investissement américaine Vector Capital, désignée pour sa recapitalisation, de détenir entre 18 % et 29,94 % du capital du groupe.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Le 24 juillet, Technicolor a publié une perte nette divisée par plus de quatre, à 26 millions d'euros, au premier semestre 2012, et confirme ses objectifs de rentabilité pour l'exercice en cours.

Sur les six premiers mois, la perte nette du groupe a été très nettement réduite par rapport à sa perte nette de 112 millions à la même période de 2011.

Sur la période, le chiffre d'affaires des activités poursuivies après cession progresse de 5,6 % à taux de change courants, mais reste stable (+ 0,6 %) à taux de change constants.

Sur le seul deuxième trimestre, la croissance des revenus est encore plus nette avec une progression de 13,3 % (à taux de change courants) et de 5,9 % à taux de change constants.

Ces activités maintenues après cession ont généré des revenus de 846 millions d'euros au deuxième trimestre, précise la société dans un communiqué.

Le résultat opérationnel ajusté des activités poursuivies excluant les autres produits, charges, dépréciations et amortissements (Ebitda) progresse de 18,5 % au premier semestre, à 198 millions d'euros et génère une marge de 12 % (contre 10,7 % au premier semestre 2011).

Technicolor attribue cette progression de la rentabilité à une "très bonne performance" du segment technologie et à une contribution "globalement stable" des services divertissements (Entertainement) et à un redressement en cours de la division "maison connectée", résume le directeur général Frédéric Rose.

Pour 2012, le groupe précise qu'il maintient "son objectif d'Ebitda compris entre 475 et 500 millions d'euros".

Partager

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS