Technicolor vend son activité de licences de brevets à InterDigital

Technicolor a annoncé jeudi 1er mars la cession de son activité de licences de brevets à l'américain InterDigital pour environ 475 millions de dollars et un accord de collaboration avec cette entreprise de recherche et développement dans le domaine des technologies mobiles.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Technicolor vend son activité de licences de brevets à InterDigital
En 2016, les revenus de son activité brevets ont fondus de 42% à 285 millions d’euros en raison de la tombée dans le domaine public de certains brevets.

Technicolor a annoncé jeudi 1er mars la cession de son activité de licences de brevets à l'américain InterDigital. Technicolor avait annoncé en décembre être en négociations avancées pour la vente de cette activité en raison de l'effondrement de ses revenus et afin de se recentrer sur ses activités opérationnelles.

La transaction, par laquelle InterDigital s'engage à acheter la quasi-totalité du portefeuille de brevets du spécialiste des technologies de l'image et du son, valorise l'activité à environ 475 millions de dollars. Technicolor recevra un paiement initial de 150 millions de dollars puis 42,5% des flux de trésorerie d'InterDigital liés à ses anciens brevets.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

"Sur la base d'hypothèses prudentes, Technicolor a estimé ces flux de trésorerie à une valeur actuelle nette d'environ 215 millions de dollars", précise-t-il dans un communiqué. Technicolor évalue en outre à 108 millions de dollars les économies qu'il réalisera grâce à un accord de licences de concession perpétuelle qui lui permettra d'exploiter ses technologies sans payer InterDigital.

Une fois la transaction finalisée - à la mi-2018 -, Technicolor estime qu'il enregistrera une plus-value globalement équivalente à la valeur de la transaction dans ses comptes consolidés. Il précise que son bénéfice imposable sera en grande partie compensé par les pertes d'exploitation nettes de Technicolor en France, "ce qui induira environ 10 millions d'euros d'impôt sur le revenu".

Un accord de coopération

Technicolor et InterDigital vont en outre conclure un accord de coopération en matière de recherche dans les domaines du codage vidéo, de la Maison connectée, la réalité augmentée et la réalité virtuelle. Dans ce cadre, InterDigital versera à Technicolor 5 millions de dollars par an et investira aussi 5 millions de dollars par an dans des projets en lien avec cette coopération.

Technicolor, qui a reconnu avoir traversé une année 2017 "particulièrement difficile" au cours de laquelle il a lancé quatre avertissements sur ses résultats, a fait état le mois dernier d'une perte nette annuelle creusée par une dépréciation de 113 millions d'euros liée à la cession planifiée de son activité Licences de brevets.

Pour 2020, le groupe a abaissé ses objectifs afin de prendre en compte cette cession.

Sur le Nasdaq, l'action InterDigital perdait environ 2% en fin de séance jeudi après l'annonce des accords avec Technicolor. A Paris, Technicolor a clôturé à 1,881 euro jeudi. Le titre perd 34,5% depuis le début janvier après avoir abandonné plus de 44% l'an dernier.

Pour Reuters, Dominique Rodriguez, édité par Julie Carriat

Partager

SUJETS ASSOCIÉS
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS