Techni Bureau placée en redressement judiciaire

Social

Partager

Spécialisée dans la fabrication de meubles métalliques pour le bureau, la société Techni-Bureau, a été placée le 24 septembre, à la demande de la direction, en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Dieppe en Seine-Maritime. Une décision cependant assortie d’une continuité d’activité de six mois pour cette filiale de l’américain Heron Industries établie à Eu (Seine-Maritime) avec 137 salariés.

« Nous avons sollicité cette mise en redressement judiciaire pour préserver l’activité et préparer un plan de continuation, précise Bernard Clotts, directeur industriel. Après des chiffres d’affaires bénéficiaires en juin et juillet, pour la première fois depuis cinq ans, le mois de septembre a été déficitaire et octobre le sera également. Nous ne voulions pas être à la merci d’un incident, avec un fournisseur par exemple, car nous avons réussi le redressement industriel de l’entreprise. Comme l’atteste la toute proche certification ISO 14001. L’audit réalisé s’est révélé très positif pour l’ensemble de nos prestations, conception, fabrication et commercialisation. Et pour l’instant, aucun plan social n’est à l’ordre du jour ».

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Ce qui n’est pas dans les esprits côté personnel. « Les deux plans de licenciements, 72 salariés en 2009 et 23 en 2010 ne suffisent pas à arrêter l’hémorragie et nous allons tout droit vers un nouveau plan social », commente un délégué.


De notre correspondant en Normandie, Patrick Bottois


Partager

SUJETS ASSOCIÉS
NEWSLETTER L’actu de vos régions
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS