L'Usine Agro

Taxe sodas : l'addition sera payée par les consommateurs

Publié le

Selon les informations du quotidien La Tribune, la taxe sur les soda devrait rapporter à l’Etat envirion 280 millions d’euros. Une taxe qui devrait surtout peser sur le consommateur avec une hausse des prix de 35% dès le 1er janvier.

Taxe sodas : l'addition sera payée par les consommateurs © Antoon's Foobar - Flickr - C.C

La taxe sur les sodas a été adopté le 21 décembre, en même temps que le projet de loi de finance 2012, par l’Assemblée nationale.  Elle mécontente les industriels qui compte répercuter la hausse.

"Nous passerons l'intégralité des hausses dès le 1er janvier, soit 25 % pour les boissons plates aux fruits, et 35 % pour les sodas gazeux", répond le PDG de Refresco, Vincent Delozière à  La Tribune. Et il n’est pas le seul à vouloir ainsi protéger ses marges.

Le gouvernement ne veut pas, dans la période, augmenter la TVA. Alors on a trouvé un vieux truc qui s’appelle le droit d’accises, qui s’élève à 0,55 euros par hectolitre, et on le relève à 6,22 euros l’hectolitre, ce qui est deux fois plus élevé que le vin : c’est complètement dément !”, dénonçait en octobre le président de l’Association nationale des industries agroalimentaires (Ania), Jean-René Buisson.

Au final, le droit d'accise sera même de 7,7 euros par hectolitre sur les boissons sucrées mais aussi sur les sodas dits 'lights'. Il rapportera 240 millions d’euros pour les premiers et 40 millions pour les seconds. L’argent ainsi collecté servi pour moité à à baisser les charges du secteur agricole et le reste pour réduire la dette de l'Etat.
 

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte