Taxe périph pour les camions

Olivier Cognasse , ,

Publié le

Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement L’Usine Nouvelle - édition Abonné

« Une taxe insupportable pour le transport routier local », affirme la branche francilienne de la Fédération nationale des transports routiers (FNTR). La profession n’a pas apprécié la mise en place d’une taxe pour les poids lourds empruntant le boulevard périphérique parisien, qui devrait être opérationnelle le 1er janvier 2015 et rapporter 5 millions d’euros par an à la mairie de Paris. Pour justifier cette taxe, le principal argument avancé par l’Hôtel de Ville est l’éloignement des camions en transit. La FNTR conteste cet argument, chiffres à l’appui : 242 000 camions circulent chaque jour dans la région, dont 73 % pour des flux régionaux. Chacun défend ses ouailles ! 
Pour lire la totalité de cet article, ABONNEZ-VOUS
Pour un accès immédiat, payez en ligne par carte bleue

En vous abonnant à L’Usine Nouvelle, vous accédez à :

  • Une vision unique de l’industrie en France et dans le monde
  • Une couverture inégalée de l’actualité des usines en région
  • Un décryptage exclusif de la digitalisation de l’industrie et des services
  • La base de référence des 20 000 premières entreprises et sites industriels
En vous abonnant à l'Usine Nouvelle
Déjà abonné?
Connectez-vous
Pas encore abonné?
Abonnez-vous
Mot de passe perdu

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte