Taxe EBE : le gouvernement serait prêt à revoir sa copie

D'après Les Echos, le ministre du Budget va proposer de taxer l'excédent net d'exploitation (ENE) au lieu de l'excédent brut d'exploitation (EBE) afin de préserver l'investissement. Le taux de 1% précedemment évoqué pourrait toutefois être relevé pour atteindre l'objectif de 2,5 milliards d'euros de recettes.

Partager

TESTEZ GRATUITEMENT L'ABONNEMENT À L'USINE NOUVELLE

15 jours gratuits et sans engagement

Taxe EBE : le gouvernement serait prêt à revoir sa copie

Après s'être montré à l'écoute des patrons en colère face au projet du gouvernement de taxer l'excédent brut d'exploitation (EBE), le ministre du Budget devrait présenter un amendement afin de corriger le tir. D'après Les Echos, Bernard Cazeneuve serait sur le point de proposer une modification de l'assiette de ce nouvel impôt, qui ne concernerait plus l'EBE mais l'excédent net d'exploitation (ENE).

Principale différence ? Cette mesure ne pénaliserait plus les dépenses d'amortissements comprises dans l'EBE, et donc l'investissement. Toutefois, il reste toujours difficille d'évaluer l'impact de cette mesure : le gouvernement devra ainsi préciser quels types d'amortissements ne seront pas pris en compte au titre de l'ENE.

VOS INDICES

source

logo indice & contations

Le contenu des indices est réservé aux abonnés à L’Usine Nouvelle

Je me connecte Je m'abonne

Toujours d'après Les Echos, le gouvernement maintiendrait son objectif de 2,5 milliards d'euros de recettes fiscales liées à cette nouvelle taxe. Le taux de cette contribution, fixée à 1% initialement, "pourrait ainsi être relevé de quelques dixièmes de points pour compenser", écrit le quotidien.

Partager

NEWSLETTER Economie Social et management
Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Recevez directement leurs décryptages et analyses dans votre boîte mail:

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

L'inscription aux newsletters vaut acceptation des Conditions Générales d'Utilisation. Lire la suite

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

Fermer
LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

ARTICLES LES PLUS LUS