Economie

Taxe EBE : le gouvernement serait prêt à revoir sa copie

Publié le

D'après Les Echos, le ministre du Budget va proposer de taxer l'excédent net d'exploitation (ENE) au lieu de l'excédent brut d'exploitation (EBE) afin de préserver l'investissement. Le taux de 1% précedemment évoqué pourrait toutefois être relevé pour atteindre l'objectif de 2,5 milliards d'euros de recettes.

Taxe EBE : le gouvernement serait prêt à revoir sa copie

Après s'être montré à l'écoute des patrons en colère face au projet du gouvernement de taxer l'excédent brut d'exploitation (EBE), le ministre du Budget devrait présenter un amendement afin de corriger le tir. D'après Les Echos, Bernard Cazeneuve serait sur le point de proposer une modification de l'assiette de ce nouvel impôt, qui ne concernerait plus l'EBE mais l'excédent net d'exploitation (ENE).

Principale différence ? Cette mesure ne pénaliserait plus les dépenses d'amortissements comprises dans l'EBE, et donc l'investissement. Toutefois, il reste toujours difficille d'évaluer l'impact de cette mesure : le gouvernement devra ainsi préciser quels types d'amortissements ne seront pas pris en compte au titre de l'ENE.

Toujours d'après Les Echos, le gouvernement maintiendrait son objectif de 2,5 milliards d'euros de recettes fiscales liées à cette nouvelle taxe. Le taux de cette contribution, fixée à 1% initialement, "pourrait ainsi être relevé de quelques dixièmes de points pour compenser", écrit le quotidien.

Réagir à cet article

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte