Tata Steel acte la vente définitive de son activité d'aciers spécialisés au Royaume-Uni

Le géant indien de la sidérurgie se sépare d'une partie de ses activités au Royaume-Uni. Le groupe Liberty House a déboursé 100 millions de livres (117 millions d'euros) pour acquérir les aciers spécialisés de Tata Steel.

Partager
Tata Steel acte la vente définitive de son activité d'aciers spécialisés au Royaume-Uni

Tata Steel, le géant indien de la sidérurgie, se déleste de son activité aciers spécialisés au Royaume-Uni. Le groupe britannique Liberty House s'empare de cette activité contre une somme de 100 millions de livres (117 millions d'euros). L'accord définitif a été signé ce jeudi 9 février, indique un communiqué de Tata Steel. Les 1 700 employés concernés par cette vente fabriquent des aciers pour l'industrie aérospatiale, automobile et pour l'industrie des pétroles et gaz.

"C'est une bonne nouvelle pour les aciers spécialisés et pour le cœur de business de Tata au Royaume-Uni, a déclaré le patron de la branche britannique de Tata Steel, Bimlendra Jha. Cette nouvelle marque également une avancée importante dans la constitution d'un futur plus durable pour notre supply-chain de Port Talbot (ville industrielle du Pays de Galles)."

Mais Tata Steel reste cependant présent au Royaume-Uni avec près de 9 000 salariés, dont 4 000 à Port Talbot. Début décembre, le géant de la sidérurgie avait d'ailleurs signé un accord pour restreindre au maximum les licenciements secs. En échange du maintien de l'emploi et de la production, Tata Steel s'est vu octroyer une réduction de sa contribution au financement des retraites.

En avril 2016, le groupe indien avait déjà vendu des sites britanniques et français dédiés aux activités aciers longs.

Sujets associés

NEWSLETTER La Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS L'USINE NOUVELLE

LES PODCASTS

A Grasse, un parfum de renouveau

A Grasse, un parfum de renouveau

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Anne Sophie Bellaiche nous dévoile les coulisses de son reportage dans le berceau français du parfum : Grasse. Elle nous fait découvrir un...

Écouter cet épisode

Les recettes de l'horlogerie suisse

Les recettes de l'horlogerie suisse

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, notre journaliste Gautier Virol nous dévoile les coulisses de son reportage dans le jura suisse au coeur de l'industrie des montres de luxe. 

Écouter cet épisode

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Le rôle des jeux vidéo dans nos sociétés

Martin Buthaud est docteur en philosophie à l'Université de Rouen. Il fait partie des rares chercheurs français à se questionner sur le rôle du jeu vidéo dans nos...

Écouter cet épisode

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Les coulisses d'un abattoir qui se robotise

Dans ce nouvel épisode de La Fabrique, Nathan Mann nous dévoile les coulisses de son reportage dans l'abattoir Labeyrie de Came, dans les Pyrénées-Atlantiques, qui robotise peu à peu...

Écouter cet épisode

Tous les podcasts

LES SERVICES DE L'USINE NOUVELLE

Trouvez les entreprises industrielles qui recrutent des talents

WESER

Technicien Qualité (H/F)

WESER - 29/08/2022 - CDI - TOURS

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par

ARTICLES LES PLUS LUS