Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

TAT Express fait le tri parmi ses clients

Publié le

La filiale de La Poste se repositionne sur l'acheminement des colis de plus de 15 kilos. Au risque de sacrifier une partie de sa clientèle.

Plan de sauvetage ou chronique d'une mort annoncée ? La restructuration présentée en début de semaine par TAT Express (186 millions d'euros de chiffre d'affaires), spécialiste du transport express de colis d'entreprise à entreprise, prévoit la suppression de 479 emplois, soit près du tiers des salariés actuels. Cette diminution des effectifs devrait se concrétiser par la fermeture de 14 des 47 agences en France et par la réduction à un seul service clients. « Nous voulons privilégier une offre multi-colis, d'un poids unitaire autour de 20 kilos », justifie la direction de l'entreprise.

Consolider les activités colis de la Poste

Concrètement, l'entreprise cherche des grands donneurs d'ordres susceptibles de lui fournir des livraisons régulières, si possible quotidiennes. Une stratégie, qui selon les syndicats, pourrait amener le messager à abandonner près de 4 000 clients sur les 5 000 qu'elle compte. Se refusant à tout commentaire sur ces estimations, la direction de TAT Express concède néanmoins qu'entre 15 et 20 % de chiffre d'affaires est aujourd'hui « hors cible ».

Avec plus de 85 % de son activité sur des trafics nationaux, la deuxième filiale du groupe La Poste, derrière Chronopost, est confrontée à la forte concurrence sur le marché de la messagerie express en Europe. Couplée au ralentissement conjoncturel, la guerre des prix a fait plonger le messager dans le rouge avec un déficit de 7,4 millions d'euros à fin juillet 2003.

Au-delà du contexte économique, l'application du plan social chez TAT Express s'inscrit dans le cadre d'une réforme plus globale de La Poste. Celle-ci devrait signer dans les semaines à venir le contrat de plan 2004-2007, en cours de négociation avec l'Etat, qui vise à améliorer l'efficacité du groupe. « Nous sommes engagés dans une consolidation des activités qui doit positionner les acteurs de la holding Géopost (l'activité colis) sur des segments de marché distincts », commente-t-on à la direction du groupe. Ainsi, Chronopost et TAT Express devraient se partager la clientèle des entreprises en France alors que Taxicolis et Coliposte se concentreront sur l'offre aux particuliers. Une restructuration de la filière colis qui a conduit La Poste à reclasser une partie des 3 000 salariés de la marque Dilipack et à supprimer 80 emplois chez DPD France en 2002. Un passif qui incite les syndicats à s'inquiéter sur l'avenir de TAT Express. D'autant plus que, selon FO Com, la direction reste muette sur la viabilité économique de l'entreprise après son amaigrissement.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle