Abonnez-vous Identifiez-vous

Identifiez-vous

Vos codes d'accès sont erronés, Veuillez les saisir à nouveau. Mot de passe oublié ?

L'Usine Maroc

Tanger : quand deux promoteurs marocains se piquent de créer une "maison de l'architecture"

Romain Lambic ,

Publié le

Créer un lieu dédié à l'art de l'architecture et s'inspirant du riche patrimoine marocain. C'est l'ambition des groupes KLK Khayatey Living et Chaimaa Holding, qui mènent un important programme immobilier. Coût estimé du projet : 2,2 millions d'euros.

Tanger : quand deux promoteurs marocains se piquent de créer une maison de l'architecture
La maison de l'architecture sera la première pierre du projet de complexe immobilier mené par KLK Khalatay et Chaimaa Prestige.

C’est une première au Maroc. Le royaume devrait abriter à Tanger, au nord du pays, une Maison de l’Architecture, entrant dans le projet immobilier privé de Malabata Hills, lancé en 2007 par les sociétés KLK Khayatey Living et Chaimaa, situé à l'est de la ville.

"La maison de l'architecture devra être un étendard de l'identité tangéroise"

Ce complexe devrait s'étendre sur 58 hectares, avec vue sur la mer. Objectif de cette maison : "développer et élargir la culture de l'architecture et de l'urbanisme auprès du grand public."

"L'idée prend source dans la volonté de créer des lieux particuliers de valorisation de notre patrimoine culturel dans des domaines très divers répartis dans toutes les villes du royaume et situés dans l'enceinte des nombreux projets immobiliers", expliquent les deux groupes dans un communiqué.

Pour les porteurs de ce projet, cette maison doit avoir un rôle majeur culturel, dans la "sensibilisation au rôle de l'architecture dans la société marocaine et de promotion de la recherche dans ce domaine." Une fois construite, elle sera un lieu d'échange culturel et de formation.

Les groupes immobiliers souhaitent aussi que cet endroit soit "un étendard de son identité tangéroise, cette ville ouverte depuis toujours aux quatre vents des civilisations."

Fouad Akalay, directeur général d'Archimedia, éditeur de la revue Architecture et environnement au Maroc et partenaire média du projet, rappelle que "sous le régime international, Tanger a été une ville cosmopolite et multiculturelle." Cette cité attire particulièrement l'attention du roi Mohammed VI depuis son arrivée sur le trône.

Le groupe immobilier KLK Khayatey, fondé par Rachid Khayatey, mène de nombreux projets de villégiature individuelle à travers le Maroc, notamment à Marrakech, Tanger et Casablanca. Il est spécialisé dans la conception de complexes hôteliers, ainsi que de résidences étudiantes et pour retraités

Dirigée par Zine El Alj, Chaimaa Holding est une société dont le secteur immobilier représente une grande partie de son chiffre d'affaires. Elle intervient également dans l'industrie, l'enseignement, le tourisme et l'événementiel. Ce holding est souvent associé à KLK Khayatey dans la réalisation de projets. La société vise une place de premier ordre sur le marché de l'immobilier de luxe.

Un projet de 2,20 millions d'euros

Pour le design de cette maison de l'architecture, les groupes immobiliers ont organisé un concours avec l'appui d'Archimedia, permettant à de jeunes architectes de concevoir le projet. Sur une centaine de candidats, c'est Youssef Lahkim, un jeune architecte de 30 ans diplômé de l'école nationale d'architecture de Rabat, qui a été retenu.

Fouad Akalay justifie ce choix : "le projet de Youssef Lahkim est clairement ouvert sur la ville et son détroit. Il l'a appelé, à juste titre, le Belvédère de Tanger. Il a mis la Maison de l'Architecture au centre du projet et elle devient son cœur battant."

Le budget prévu pour la réalisation de cette maison de l'architecture s'élève à 2,2 millions d'euros, selon Fouad Akalay, qui explique que celui-ci sera "entièrement financé par les fonds privés du promoteur" en assurant qu'aucun financement public n'est prévu.

"Une fondation ad hoc devrait être créée dans un second temps pour gérer cet espace à vocation méditerranéenne", selon le directeur d'Archimedia. "La location des espaces commerciaux servira à financer partiellement le fonctionnement de ce lieu."

Il affirme que les procédures en vue de la construction du projet ont déjà débuté. Une fois l'autorisation de construction obtenue, il espère voir "démarrer les constructions au premier semestre 2016 pour une livraison fin 2017 ou début 2018."

Romain Lambic

Réagir à cet article

Testez L'Usine Nouvelle en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Créez votre compte L’Usine Connect

Fermer
L'Usine Connect

Votre entreprise dispose d’un contrat
L’Usine Connect qui vous permet d’accéder librement à tous les contenus de L’Usine Nouvelle depuis ce poste et depuis l’extérieur.

Pour activer votre abonnement vous devez créer un compte

Créer votre Compte
Suivez-nous Suivre Usine Nouvelle sur Facebook Suivre Usine Nouvelle sur Twitter RSS Usine Nouvelle